israël pense achever sous peu la destruction des tunnels à gaza
israël pense achever sous peu la destruction des tunnels à gaza © reuters

Les frappes israéliennes ont repris jeudi à Gaza, après les bombardements, mercredi, qui ont touché notamment des palestiniens réfugiés dans une école gérée par les Nations unies dans le camp de Jabaliya. Benjamin Netanyahu a prévenu jeudi que l'armée "finirait le travail" dans la bande de Gaza.

"Nous sommes déterminés à achever" la destruction des tunnels utilisés par le Hamas pour porter des attaques au cœur de l’État hébreu, "avec ou sans cessez-le-feu", a averti le Premier ministre israélien, malgré les critiques de l'ONU sur les lourdes pertes civiles palestiniennes dans cette guerre contre le Hamas.

Benjamin Netanhyahou a annoncé la mobilisation de 16.000 réservistes supplémentaires et de la livraison de munitions américaines. Les mobilisés représentent maintenant 15% de la population.

Les larmes du porte-parole de l'UNRW

De nombreux civils palestiniens se sont réfugiés dans des écoles de l'ONU après avoir été avertis par l'armée israélienne que le quartier ou la localité où ils résident risquait de subir des bombardements massifs. Chassés de chez eux par les combats, près de 180.000 habitants du territoire palestinien vivent dans des conditions très précaires dans 83 écoles gérées par l'UNRWA. Plusieurs de ces établissements ont été touchés par les combats.

Mercredi à l'aube, les forces israéliennes ont bombardé à Jabaliya l'une de ces écoles gérée par l'UNRWA où plus de 3.000 personnes avaient cherché refuge, faisant au moins 15 morts, dont quatre enfants, selon les autorités médicales de Gaza.

Le porte-parole de l'UNRWA, ChrisGunness, n'a pu retenir ses larmes lors d'une interview à un média arabe.

L'UNRWA est débordée à Gaza. Nous avons atteint un point de rupture. Nos employés sont tués, nos abris sont bondés de réfugiés. Nous ne savons pas quand cela finira. Nous avons pris en charge 225.178 personnes déplacées dans 86 abris. Mais la bande de Gaza est en train d'être détruite. Et quand la guerre sera finie, où donc iront tous ces gens ?

Le recit de Ludovic Piedtenu à Jérusalem

24 jours de conflit

Depuis le début de l'opération "Bordure protectrice" le 8 juillet, 1.361 Palestiniens, en majorité des civils, ont péri,selon les autorités de Gaza. Côté israélien, 56 soldats ont été tués et plus de 400 blessés. Les roquettes tirées par les Palestiniens sur Israël ont tué trois civils, dont un travailleur thaïlandais.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Gaza, le traumatisme des enfants de la guerre

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.