Vous ne rêvez pas, des scientifiques américains ont bien annoncé la découverte d'une neuvième planète du système solaire. Découverte ? Façon de parler, car ils n'ont pas de photo à nous présenter... C'est par calcul et simulation sur ordinateur que l'existence de cette planète est avancée.

Elle serait 10 fois plus massive que la Terre, 20 fois plus loin du Soleil que Neptune, et aurait sans doute un cœur de glace. Il lui faudrait 20 000 ans pour faire le tour du Soleil.

Les deux chercheurs à l'origine de la publication dans "Astronomical journal" ne sont pas des amateurs. Ils espèrent que cette annonce va inciter d'autres équipes à confirmer ou infirmer la trouvaille. Ils ne l'ont jamais vue, et pourtant ils en savent beaucoup sur cette planète.

► ► ► SUR LE WEB | Les détails sur cette planète sur le site du Caltech

Ce qu'on a découvert, c'est que la présence de plusieurs objets de la ceinture de Kuiper, ces débris glacés au delà de l'orbite de neptune, ne peuvent s'expliquer que s'il y a une neuvième planète dans le système solaire, une planète située bien au delà des planètes que l'on connait.

C'est donc une hypothèse, échaffaudée pour expliquer que six objets récemments découverts au -elà de Neptune ont un air de famille. Simple coincidence ? Non, affirme Mike Brown , l'autre signataire de l'article.

Les objets les plus lointains orbitent tous dans la même direction, d'une manière vraiment particulière, inattendue. On a réalisé que la seule explication à ces orbites toutes orientées de la même manière, c'est la présence d'une planète massive.

Reste à découvrir réellement la planète. Avec un téléscope. Comme elle est loin, peu brillante et qu'elle bouge lentement, le challenge est de taille.

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.