Nicolas Hénin, lors de son retour à Paris le 20 avril 2014
Nicolas Hénin, lors de son retour à Paris le 20 avril 2014 © MaxPPP/Etienne Laurent

Les journaliste doivent-ils aller en Syrie ? Le danger est réel mais "les journalistes doivent aller partout, surtout où on ne veut pas qu'ils aillent" explique Nicolas Hénin, en cette journée Mondiale de liberté de la Presse.

Libéré il y a quelques jours après 10 mois de détention en Syrie, notre confrère Nicolas Henin était l'invité samedi matin de Patricia Martin.

Ce qui l'inquiète le plus, c'est que désormais en Syrie on ne peut plus savoir ce qui se passe au quotidien.

Nicolas Hénin

►►► ECOUTER |Nicolas Hénin est l’invité du samedi à 8h20

Laurent Fabius a rendu hommage samedi "aux journalistes qui, partout dans le monde, oeuvrent au nom du devoir d'information et de vérité, souvent au prix de leur liberté, parfois au péril de leur vie".

Le ministre des Affaires étrangères a rappelé le meurtre des deux journalistes de Radio France Internationale Ghislaine Dupont et Claude Verdon, "lâchement assassinés au Mali" en novembre 2013. "Nous sommes déterminés à tout faire pour que de tels crimes contre la liberté fondamentale d'informer et d'être informé ne restent pas impunis", affirme Laurent Fabius. Une information judiciaire a été ouverte dans l'affaire le 11 avril par le parquet de Paris.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS |Le classement mondial de RSF

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.