le nigeria annonce une "guerre totale" contre boko haram
le nigeria annonce une "guerre totale" contre boko haram © reuters

Nouvelle vague de violence au Nigéria : au moins 30 morts et une plus de 60 femmes et de jeunes filles enlevées dans le Nord-Est du pays la semaine dernière.

Pas de revendication pour l’instant mais les faits portent la signature de Boko Haram : une série d’attaques sur plusieurs jours la semaine dernière à Damboa, à Kummabza et à Maiduguri, dans l'Etat de Borno. Au moins 30 personnes auraient été tuées et plus de 60 femmes et jeunes filles, selon des responsables locaux et des habitants. Le quartier général de la Défense nationale nigériane cherche toujours à recouper ces informations. Le chef d'une milice locale, Aji Khalil, a pour sa part confirmé que "plus de 60 femmes ont été enlevées par des terroristes de Boko Haram".

Attaque de grande ampleur

A Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, l’attaque aurait duré « presque quatre jours". Les assaillants auraient tenu tout le village en otage, selon des habitants. Un mode opératoire qui rappelle le dernier fait d’armes massif de l’insurrection islamiste : plus de 200 lycéennes enlevées mi-avril dans la ville de Chibok. Un rapt qui a provoqué une mobilisation internationale sans précédents.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Boko Haram au Nigeria

Les violences de Boko haram au Nigeria
Les violences de Boko haram au Nigeria © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.