Depuis quelques jours, des personnes s'offusquent ou se félicitent d'une une du Time qui n'existe pas... Créée en 2016 par un dessinateur belge pour une exposition au Mexique, cette caricature a été réutilisée récemment par son auteur pour réaliser cette fausse une du magazine américain.

Ce dessin, aussi réussi soit-il, ne s'est jamais retrouvé en "une" du Time Magazine.
Ce dessin, aussi réussi soit-il, ne s'est jamais retrouvé en "une" du Time Magazine. © Capture d'écran Twitter

On comprend aisément la référence : une mèche de côté et une petite moustache en forme de "Donald Trump" ; en un quart de seconde, le parallèle avec Adolf Hitler est fait. Le titre, "Racism, the greatest virus" ("le racisme, plus grand des virus") complète le propos et l'inscrive dans l'actualité du Covid-19, très ravageur aux Etats-Unis. Mais si cette image et ce dessin rappellent la simplicité et l'efficacité souvent redoutable des couvertures du Time, cette une n'a pourtant jamais été réellement imprimée par le magazine américain comme peut le laisser penser ce montage diffusé massivement ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Elle a été réalisée par un dessinateur, Luc Descheemaeker, qui dit vouloir alerter sur la "folie de notre monde". Il a utilisé un dessin qu'il avait lui-même réalisé en 2016. 

Un montage largement diffusé sur les réseaux sociaux 

Ces dernières heures encore, de très nombreux internautes, et un paquet de journalistes, ont souligné la qualité de cette couverture. "Une coup de poing", "magnifique une et triste résumé de la situation","pas mieux" peut-on lire en commentaire des utilisateurs de Twitter qui l'ont partagé ces dernières heures. 

Pourtant, ce dessin, aussi réussi soit-il, n'a jamais été en couverture du Time Magazine. Il suffit pour cela de parcourir les archives des unes, disponibles en ligne. Le 25 mai, Time a bien fait sa couverture sur Donald Trump, mais ne s'agissait ni du dessin en question ni de la même thématique. Ce numéro de l'hebdomadaire traitait de la façon dont Donald Trump gère la reprise post-coronavirus aux Etats-Unis. On peut lire le titre "There's a right way to reopen America, this isn't" ("Il y a une bonne façon de relancer l'Amérique mais ce n'est pas ça")  à côté d'une caricature du président américain portant (mal) un masque aux couleurs du drapeau des Etats-Unis. 

Aucune des "unes" des derniers mois ne correspond.
Aucune des "unes" des derniers mois ne correspond. / Capture d'écran

Comme l'a souligné Javier Salas dans une série de tweets, une simple recherche Google permet de saisir la viralité de cette image. Le journaliste espagnol a également remarqué la signature du dessinateur (O-Sekoer) apparaît dans le coin en bas à droite, lui permettant d'identifier le dessin original. 

Enfin, une requête sur le moteur Yandex permet aussi de se rendre compte de similitudes entre ce dessin et différentes couvertures, notamment celle du livre Il est de retour, satire sur Adolf Hitler publiée en 2011 et adapté au cinéma en 2015.  

L'image originale date de 2016

Mais cette dernière recherche permet surtout de repérer l'affiche d'une exposition qui s'est tenue en 2016 à Mexico (Mexique), intitulée "Trump : un mur de caricatures". Le Point soulignait à l'époque que la comparaison avec l'extrême-droite était un leitmotiv dans beaucoup de dessins de l'exposition, comme dans celui du Belge Luc Descheemaeker

Contacté par France Inter, ce dernier confirme donc être l'auteur de ce dessin en 2016 mais également d'avoir, il y a 15 jours, réalisé le montage de cette fausse couverture de Time. "J'ai fait une image, une image qui ressemble à la première page d'un magazine, une image des jours sombres du surréalisme aux États-Unis. Cette puissante illustration évoque les temps fous de notre monde", explique-t-il. "Je ne prétends pas que ce soit une couverture", dit-il en évoquant comme référence La Trahison des images de René Magritte. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.