"Le cœur qui brûle", en Allemagne. "La bataille pour sauver Notre-Dame", en Angleterre. "Notre-Dame Devastada", au Mexique.

Ce mardi 16 avril 2019, l'incendie de la cathédrale de Notre-Dame s'affichait à la une des journaux du monde entier
Ce mardi 16 avril 2019, l'incendie de la cathédrale de Notre-Dame s'affichait à la une des journaux du monde entier © AFP / GABRIEL BOUYS

En Belgique, Le Soir titre "Des flammes et des larmes". 

/ DR

Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung choisit une métaphore : "Das brennende Herz", le cœur qui brûle.

/ DR

Le journal espagnol El Pais met à la une l'image de la flèche de Notre-Dame de Paris en train de s'effondrer, avec ce titre : "Les flammes dévastent Notre-Dame, symbole de la culture européenne".

/ DR

En Grande-Bretagne, les journaux accordent également une place importante à l'incendie qui a ravagé la cathédrale de Paris. 

/ DR

Outre-Atlantique aussi, les grands journaux reprennent à la une une photo de Notre-Dame en feu.

/ DR

En Amérique Latine, continent où la religion catholique est très présente, Notre-Dame est dans tous les journaux.

Le quotidien de Sao Paulo, Folha de Sao Paulo, reprend une photo de la cathédrale montrant les flammes qui s'échappent du toit. 

/ DR

En Argentine, une photo de la flèche qui tombe fait la une du journal de Bueno Aires La Capital.

/ DR

Au Mexique, Unomasuno titre : "Notre Dame Devastada", Notre-Dame dévastée, avec une photo de la couronne d'épine intacte.

/ DR

Partout dans le monde, de CNN à Russia Today, les télévisions ont changé leur programme pour suivre le désastre en direct.

/ DR

BBC World rend compte de la tristesse et l'émoi en France et au Royaume-Uni.

/ DR

Sur le canal anglophone de Russia Today, un décrochage plus sensationnaliste, qui donne la part belle aux correspondants sur place. Même Al-Jazeera, la chaîne qatarie, ne fait pas l'impasse.

Aller plus loin 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.