Les bâtiments de Tokyo et des environs ont tremblé pendant environ une minute vers 20h30 (13h30 à Paris) sans provoquer d'importants dégâts. Le séisme d’une magnitude de 8,5 s'est produit à 676 kilomètres de profondeur au large des îles d'Ogasawara au sud de Tokyo.

La circulation du métro de la capitale ainsi que des trains a dû être interrompue. Beaucoup sont restés bloqués dans les ascenseurs ou en haut des tours, privées de courant. Le japonais ne se sont pas départis de leur calme, habitués et éduqués comme ils le sont, aux tremblements de terre. Même si l'expérience est toujours impressionnante, surtout pour ceux qui se trouvent en hauteur.

C'était le cas de notre correspondant au Japon, Frédéric Charles

0'53

Frédéric Charles se trouvait au 20ème étage

Le centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a estimé qu'il n'y avait pas de risque de tsunamis. La compagnie Tokyo Electric Power a indiqué qu'aucun dysfonctionnement n'a été signalé sur le site de Fukushima en partie détruit par un tremblement de terre et un tsunami en mars 2011.

De nouvelles répliques sont attendues dans les prochains jours. La secousse de ce samedi succédait au séisme d'une magnitude de 5,6, qui a secoué la région de la capitale, lundi, sans non plus faire de dégâts ou de victimes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.