L'équipe de Donald Trump consulte tous azimuts pour former son cabinet. De nombreuses personnalités que le président élu a démarché, voire déjà nommées, sont très controversées.

USA 2016 : Trump consulte et forme son équipe...à droite.
USA 2016 : Trump consulte et forme son équipe...à droite. © Reuters / Andrew Kelly

Donald Trump forme son équipe rapprochée à la Maison-Blanche et commence à envisager le profil et les noms de ses secrétaires d'État (l'équivalent des ministres).

Traduction : mon équipe de transition, qui travaille beaucoup et fait un travail extraordinaire, va rencontrer de nombreux bons candidats aujourd'hui (le 17 novembre).

Dans un tweet qui a fait réagir sur les réseaux sociaux, Trump se réjouit, tel un enfant :

Un processus très organisé se déroule en ce moment alors que je vais nommer mon cabinet et d'autres postes. Je suis le seul à connaître les finalistes !

Les têtes de liste

Stephen Bannon, conseiller stratégique

USA 2016 : Stephen Bannon, conseiller stratégique de Trump
USA 2016 : Stephen Bannon, conseiller stratégique de Trump © Reuters

Idéologue très à droite, il était à la tête de l’équipe de campagne de Donald Trump depuis l'été dernier, pour remplacer Paul Manafort. Stephen Bannon a dirigé un site de propagande, Breitbart News, considéré aux États-Unis comme le porte-voix de l’« Alt-Right », la droite extrême alternative : thèses racistes, propos antisémites et misogynes, désinformation. Le Ku Klux Klan s'est réjoui de sa nomination.

Reince Priebus, secrétaire général de la Maison-Blanche

Priebus est proche de Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants qui a refusé d'appeler à voter Trump. Cette nomination permet au président élu de garder un lien avec le Parti républicain. De quoi déplaire à Steve Bannon, qui a prôné jusqu'au bout la rupture avec le parti.

USA 2016 : Reince Priebus, secrétaire général de la Maison-blanche
USA 2016 : Reince Priebus, secrétaire général de la Maison-blanche © AFP

Jeff Sessions, ministre de la Justice

Le sénateur Jeff Sessions aux cotés de Donald Trump en octobre.
Le sénateur Jeff Sessions aux cotés de Donald Trump en octobre. © Reuters

Sessions est connu pour être le Sénateur le plus à droite et le plus anti-immigration de l'hémicycle. Il a qualifié d'« anti-américains » les mouvements des droits civiques américains, qu'il croit « inspirés par le communisme ».

Le lieutenant Général Michael Flynn, conseiller à la Sécurité nationale de la Maison-Blanche

Le général trois étoiles au tempérament brutal Michael Flynn
Le général trois étoiles au tempérament brutal Michael Flynn © Reuters

A la retraite, Michael Flynn est connu pour ses propos controversés sur l'islam. Ses idées racistes, sa brutalité et son incapacité à travailler en équipe lui ont valu une mise à pied en 2014. Flynn se retrouve sur un poste très stratégique. Sa nomination ne doit pas passer par le Sénat.

Mike Pompeo, directeur de la CIA

USA 2016 : Mike Pompeo, nouveau patron de la CIA
USA 2016 : Mike Pompeo, nouveau patron de la CIA © AFP

Élu du Kansas depuis 2011 à la Chambre des représentants, Pompeo siégeait à la commission du renseignement au Congrès et a participé à la commission d'enquête sur l'attaque du consulat des États-Unis à Benghazi, en septembre 2012, alors qu'Hillary Clinton était secrétaire d'État. Pompeo est membre du mouvement conservateur du Tea Party , membre de la National Rifle Association (NRA), le lobby des armes à feu. Il a tenu des propos racistes envers son opposant démocrate d'origine indienne lors de sa campagne pour le poste à la Chambre des représentants.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.