Mohammad Javad Zarif le ministre des affaires étrangères iranien
Mohammad Javad Zarif le ministre des affaires étrangères iranien © MaxPPP/DPA/Mehdi Ghassemi

Téhéran et les six grandes puissances ont finalisé le projet d'accord historique sur le programme nucléaire iranien. Une rencontre finale doit se tenir ce mardi matin à 10h30 à Vienne

Cette annonce intervient au terme de 21 mois de négociations et d'un round final de plus de 17 jours de négociations acharnées pour solder le dossier. Pour tenter de surmonter les derniers obstacles, les ministres des Affaires étrangères des Six se sont réunis à nouveau cette nuit après à un nouvelle rencontre entre l'Américain John Kerry et le Russe Sergueï Lavrov.

Depuis deux jours, tous les acteurs assuraint que l'accord était "bouclé à "98%", mais officiellement, cette nuit, rien n'était encore conclu. Il restait "des points de désaccord qui ne sont pas résolus", selon le porte-parole du président américain Barack Obama pour lequel le dossier est extrèmement sensible coté congrès et Républicains, absolument opposés à tout accord.

Les ministres du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie, plus l'Allemagne) tiendront une rencontre, potentiellement finale, ce mardi matin à 10h30 près du siège de l'ONU à Vienne, avant l'annonce officielle d'un accord.

Cet accord, qui autorise l'Iran à poursuivre son programme nucléaire civil, ouvre la voie à une normalisation des relations économiques et diplomatiques de l'Iran avec la communauté internationale, une perspective qui hérisse Israël et les puissances régionales sunnites au Moyen-Orient.

Les explications de Ludovic Piedtenu à Vienne

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.