Le président américain a rencontré samedi à Johannesburg des proches de Nelson Mandela. Obama s'est ensuite rendu à Soweto. Des heurts ont opposé la police à des centaines de manifestants qui dénonçaient la politique étrangère des Etats-Unis.

La tournée d'Obama en Afrique
La tournée d'Obama en Afrique © Radio France

Selon le président sud-africain Jacob Zuma, Nelson Mandela est toujours dans un état "critique mais stable". Depuis trois semaines, celui que les Sud-africains surnomment affectueusement Madiba est hospitalisé pour une infection pulmonaire.

Depuis le début de son voyage africain en milieu de semaine au Sénégal, Barack Obama a multiplié les hommages au premier président noir de l'Afrique du Sud, admiré à travers le monde comme un symbole de lutte pacifique contre le racisme et de réconciliation. Lui-même premier président métis des Etats-Unis, Barack Obama, qui s'est entretenu samedi matin à Pretoria avec Jacob Zuma, a qualifié Nelson Mandela de "héros personnel", ce qui avait alimenté un moment l'hypothèse d'une visite à son chevet.

Barack Obama s'est adressé aux journalistes à l'endroit même de l'investiture de Mandela à la présidence il y a dix-neuf ans, il a déclaré que des millions de personnes à travers le monde priaient pour le prix Nobel de la paix 1993. Il l'a comparé au premier président des Etats-Unis, George Washington, soulignant que tous deux avaient décidé de renoncer au pouvoir alors qu'ils étaient au sommet de leur gloire.

Barak Obama a été accueilli chaleureusement malgré quelques élements contestataires. Le reportage de Géraldine Hallot

Le président américain a ensuite rencontré des membres de la famille de Madiba au Nelson Mandela Centre of Memory, à Johannesburg. Il a ensuite déclaré aux journalistes qu'il avait également parlé au téléphone avec l'épouse de Mandela, Graça Machel, qui se trouve au chevet de son mari :

J'ai dit mon espoir que Madiba retire paix et réconfort de la présence à ses côtés de ceux qu'il aime, et j'ai aussi exprimé du fond du coeur mon soutien à toute sa famille en ces circonstances difficiles.

Dimanche, Barack Obama sera à Robben Island, l'ancienne île-prison dans la baie du Cap où Nelson Mandela a passé 18 de ses 27 années de détention du temps du régime de l'apartheid. Il conclura sa visite par un grand discours, dimanche, à l'université du Cap avant de gagner la Tanzanie, troisième et dernière étape de son voyage, le premier en Afrique à l'exception d'un court séjour au Ghana en 2009.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.