Barack Obama a présenté son nouveau plan climat
Barack Obama a présenté son nouveau plan climat © MaxPPP

Barack Obama a présenté lundi soir la version définitive de son plan de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Il vise à réduire de 32%, à l'horizon 2030, les émissions de CO₂ produites par les centrales électriques fonctionnant au charbon, par rapport aux niveaux de 2005.

Le but de l' "America's Clean Power Plan " est d’accélérer la transition vers une économie qui produira davantage d'électricité à partir des énergies renouvelables. L’administration d'Obama compte subventionner ces sources d’énergie pour accompagner les Etats dans leur transition énergétique.

Il s'agit de l'un des "défis clés" de notre époque, a estimé Barrack Obama depuis la Maison Blanche

Il n'y a pas de plus grande menace pour notre planète que le changement climatique

Le plan rassemble une série de règles et de réglementations qui imposeront pour la première fois aux centrales électriques de réduire de 32% d'ici 2030 leurs émissions de carbone, par rapport aux niveaux de 2005.

L'Environmental Protection Agency (EPA), qui pilote le projet, espère réduire de 90% les émissions de dioxyde de soufre et de 72% celles d'oxydes d'azote, par rapport aux taux de 2005. La part du gaz naturel dans la production d'électricité restera, lui, à 30% à l'horizon 2030, tandis que les énergies renouvelables représenteront 28%, contre 22% initialement envisagé.

Dans son projet initial présenté l'an dernier, l'administration Obama avait fixé à 30% le plafond de réduction des émissions de carbone des centrales. La nouvelle limite imposée aujourd’hui a provoqué devives contestations . Les républicains dénoncent des mesures "disproportionnées", "maladroites" et aux "conséquences dévastatrices sur l'économie" américaine.

Certains groupes industriels ont également critiqué cette mesure et ont d’ores et déjà annoncé leur intention de contester ce plan en justice ainsi qu'au Congrès. Ils accusent l'administration Obama d'être responsable d'une future hausse du prix de l'électricité. Aux Etats-Unis 37% de l'électricité est encore produite par des centrales au charbon.

Le soutien d’Hillary Clinton

De son côté, l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton, qui fait figure de favorite dans la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2016, a vanté les mérites du plan d'Obama ."C'est un bon plan, et en tant que présidente, je le défendrai", a-t-elle déclaré.

Si le plan est mis en œuvre, la part du charbon dans la production d'électricité aux Etats-Unis tombera de 39% en 2014 à 27% en 2030 (30% dans la proposition initiale), a déclaré dimanche à la presse la responsable de l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA), Gina McCarthy.

Un plan très bien reçu en Europe

François Hollande a salué ce matin le "courage" de Barack Obama salué également par l'Union européenne qui a noté les "efforts sincères" du président américain pour réduire ces émissions. La Ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a également félicité le président américain pour son engagement sur l’environnement.

Pour Célia Gauthier, chargée de mission au réseau Action Climat France, c'est la mesure politique la plus ambitieuse prise par les Etas-Unis, mais ça vient bien tard.

Le plan Obama pour le climat
Le plan Obama pour le climat © Radio France / Idé
gaz à effet de serre
gaz à effet de serre © Radio France / radio france
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.