Ce décret a provoqué un tollé dans les rangs républicains
Ce décret a provoqué un tollé dans les rangs républicains © maxppp

Obama lève la menace d'expulsion pour au moins 3 ans pour les sans-papiers qui sont installés dans le pays depuis 5 ans et qui ont des enfants. Avec permis de travail provisoire à la clé.

Ce décret a provoqué un tollé dans les rangs républicains. Barack Obama est accusé de jouer les empereurs sur ce dossier brûlant de l'immigration. La "droite" américaine qualifie ce décret d'anticonstitutionnel et d'illégal. Les Républicains promettent de se battre au congrès ou devant la justice.

Une régularisation provisoire à cinq millions de clandestins

Barack Obama a promis jeudi soir une régularisation provisoire à cinq millions de clandestins, sur un total de 11 millions vivant aux Etats-Unis sous la menace d'une expulsion."Une amnistie de masse serait injuste. Des expulsions de masse seraient à la fois impossibles et contraires à notre caractère", a expliqué le président au cours d'une intervention depuis la Maison Blanche.

"Ce n'est pas comme cela que notre démocratie fonctionne", a critiqué John Boehner

président de la Chambre des représentants. "Le président a dit qu'il n'était ni un roi, ni un empereur, mais il se comporte comme s'il en était un". "Je n'ai qu'une réponse: votez une loi!", a répondu Obama. A partir du printemps prochain, tout clandestin vivant depuis plus de cinq ans aux Etats-Unis, et ayant un enfant américain ou titulaire d'un statut de résident permanent, sera en doit de demander un permis de travail pour trois ans. "Ce n'est ni une garantie de citoyenneté, ni un droit à rester ici de manière permanente", a fait remarqué le président américain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.