Si vous avez grandi dans les années 1970, il y a de fortes chances pour que cette maison vous ait fait rêver. La maison bleue chantée par Maxime Le Forestier dans sa chanson "San Francisco", est à vendre depuis ce weekend. Pour la somme de 3 millions et demi de dollars.

La bâtisse est située sur la 18ème rue dans le quartier du Castro, à San Francisco
La bâtisse est située sur la 18ème rue dans le quartier du Castro, à San Francisco © Radio France / Grégory Philipps

C’est Jessica Branson, l’agent immobilier, qui organise la visite de la maison chantée par Maxime Le Forestier en 1972. Située sur la 18ème rue dans le quartier du Castro, à San Francisco, celle-ci s'étend sur trois niveaux, avec cinq chambres, un patio. Soit environ 300 mètres carré au sol. Il y a même un petit terrain de basket-ball en extérieur. 

La maison victorienne, bâtie en 1886 a été entièrement rénovée il y a dix ans. Jessica a vaguement entendu parler de l’histoire de cette maison, et de l’attrait qu’elle provoque chez des générations de Français. "Cette chanson ? Elle parle effectivement d’une maison bleue, ça je l’ai compris. Et d’une clé… Et c’est à peu près tout ce que je sais !"

Mise en vente à 3,5 millions de dollars

C’est ici, dans cette maison située dans le quartier du Castro de San Francisco, que Maxime Le Forestier et sa sœur Catherine ont passé une partie de l’été 1971. À l’époque, la maison abritait une petite communauté de hippies et d’artistes. Depuis, le quartier du Castro s’est embourgeoisé. La maison a été repeinte en vert, puis à nouveau en bleu. Et ses propriétaires la vendent aujourd’hui. Le prix affiché : 3,5 millions de dollars. 

Le salon de la maison
Le salon de la maison © Radio France / Grégory Philipps

Le jour de la visite, on rencontre ce Français, Laurent, venu en voisin. "J’ai toujours pensé que cette maison était née du fruit de l’imagination de Maxime Le Forestier. Mais non, elle existe, elle est bien là. Et elle est assez belle, je trouve". 

Brice, lui, le californien né à San Francisco, connaît un peu l’histoire de cette chanson. "Vous savez, explique-t-il, il y a tout le temps devant des groupes de touristes français. Alors je leur ai demandé pourquoi. J’ai le sentiment que San Francisco, et l’histoire de cette ville, appartiennent au monde entier. C’est notre héritage commun".

La terrasse
La terrasse © Radio France / Grégory Philipps

Une plaque raconte désormais l’histoire des lieux et explique aux Américains pourquoi cette maison bleue, adossée à la colline, parle autant aux Français.

"En 1970, Maxime Le Forestier s'est inspiré de cette maison bleue pour l'écriture d'un de ses tout premiers succès", peut-on lire
"En 1970, Maxime Le Forestier s'est inspiré de cette maison bleue pour l'écriture d'un de ses tout premiers succès", peut-on lire © Radio France / Grégory Philipps
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.