Rassemblement de soutien aux otages d'Arlit
Rassemblement de soutien aux otages d'Arlit © MaxPPP/Patrick Nosetto
**Le chanteur, qui s’exprime très rarement dans les médias, a participé ce matin au rassemblement à Marseille, à l'occasion des trois ans de détention au Sahel de quatre otages français.** Ils étaient plusieurs centaines samedi matin sur la Canebière et le Vieux-Port, pour réclamer une action plus forte de l'Etat dans ce dossier. Les manifestants étaient pour la plupart de vêtu de blanc. Quatre hommes portaient, symboliquement, un masque blanc et avaient les mains entravées par des chaînes. En tête de cortège, derrière une banderole "On ne vous oublie pas", des proches, notamment de Daniel Larribe et Marc Féret, originaires de la région, mais aussi Joëlle Kauffmann, la femme de Jean-Paul Kauffmann, détenu plus de trois ans au Liban dans les années quatre-vingt. Dans le cortège se trouvaient également Marielle de Sarnez et Jean-Jacques Goldman, marseillais comme deux des otages. > Trois ans c'est très long, on reste vigilants pour voir le travail qui est fait par les responsables, ou pas fait _Le chanteur, dont les déclarations publiques sont extrêmement rares, a expliqué les raisons de sa présence à Laurent Gauriat_
href="http://www.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://www.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) Au Mali jeudi, pour les célébrations marquant le début du mandat du nouveau président Ibrahim Boubacar Keïta, François Hollande a affirmé s'être entretenu avec des dirigeants du Sahel à propos des otages français pour rechercher "les meilleurs contacts pour retrouver nos compatriotes". ### Une vidéo des orages a été rendue publiqueà la date anniversaire de leur enlèvement Les quatre hommes ont été enlevés à Arlit le 16 septembre 2010 et lundi, très exactement trois ans après, une agence mauritanienne a annoncé a annoncé avoir reçu une vidéo d'Aqmi dans laquelle apparaissent les quatre otages français ainsi que trois autres Occidentaux. Mardi, le site de Paris Match a diffusé des extraits de la vidéo des quatre Français. Une vidéo jugée "crédible" par les autorités françaises qui précisent être en train de l'authentifier. Dans les extraits, les quatre otages indiquent que la vidéo a été enregistrée le 27 juin dernier. En français et sans doute sous la contrainte, ils rendent les autorités françaises de ce qui pourrait leur arriver. Malgré leur inquiétude, des proches des quatre otages français ont estimé que cette vidéo est une nouvelle positive.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.