Chaque jour, cinq infos du monde garanties sans Covid-19 | Ce samedi 11 avril, l'actualité internationale nous emmène notamment aux États-Unis, où les poursuites contre le producteur déchu Harvey Weinstein, déjà condamné pour agression sexuelle et viol, se multiplient.

Harvey Weinstein a déjà été reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol à New York en février.
Harvey Weinstein a déjà été reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol à New York en février. © AFP / Johannes Eisele

ÉTATS-UNIS | Nouvelle inculpation pour Harvey Weinstein. L'ex-magnat d'Hollywood a été inculpé vendredi pour une troisième affaire d'agression sexuelle à Los Angeles. Le producteur déchu, déjà emprisonné dans l'État de New York après avoir été reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol, est accusé d'avoir agressé sexuellement une femme restée anonyme à Beverly Hills en mai 2010.

Un nouveau dossier qui vient s'ajouter aux deux inculpations annoncées en janvier par la justice californienne. Il était déjà accusé d'être entré de force dans la chambre d'hôtel d'une femme pour la violer, le 18 février 2013, puis d'en avoir agressé une autre le lendemain dans une chambre d'hôtel de Beverly Hills.

Harvey Weinstein, qui nie les faits et assure que toutes ces relations étaient consenties, encourt jusqu'à 29 ans de prison. Près de 90 femmes l'ont, à ce jour, accusé publiquement de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol, la plupart des faits allégués étant prescrits.

AUSTRALIE | Le cardinal Pell dénonce "un cancer moral". À peine acquitté en dernière instance dans une affaire de pédophilie, les juges émettant un "doute raisonnable" en faveur de l'accusé, le prélat signe aujourd'hui une tribune dans le journal The Weekend Australian. Dans ce texte, intitulé "Dans la souffrance, nous trouvons la rédemption", George Pell, rappelle avoir passé "13 mois en prison pour un crime [qu'il n'a] pas commis", mais estime que la crise a permis d'opérer "dans la douleur un cancer moral, et c'est une bonne chose".

Le cardinal Pell avait été condamné en mars 2019 à six ans de prison pour cinq chefs d'accusation de violences sexuelles sur deux enfants de choeur en 1996 et 1997 dans la cathédrale Saint-Patrick de Melbourne dont il était l'archevêque, devenant ainsi le plus haut responsable de l'Église catholique condamné pour pédophilie.

Mercredi, l'ancien enfant de chœur qui l'accusait, resté anonyme pour des raisons juridiques, a dit accepter le verdict d'acquittement tout en demandant aux victimes d'agressions pédophiles d'aller déposer plainte. "Il est difficile dans les affaires d'abus sexuels sur enfants de convaincre un tribunal pénal que l'infraction a été commise sans l'ombre d'un doute", a-t-il néanmoins observé.

RUSSIE | Mortelle mutinerie dans une prison de Sibérie. Le corps d'un prisonnier a été découvert samedi dans les décombres d'une prison de la région d'Irkoutsk, en Sibérie orientale, ravagée par un incendie consécutif à de violents affrontements entre forces de l'ordre et détenus.

Les accrochages ont débuté jeudi soir dans la prison n°15 de la ville d'Angarsk, où plusieurs prisonniers auraient tenté de se donner la mort pour protester contre les violences qu'ils affirment se voir infliger par les gardiens pénitentiaires. Une mutinerie qui a été suivie, dans la nuit de vendredi à samedi, par un incendie d'envergure qui a détruit huit bâtiments.

L'association de défense des droits des prisonniers "Russie emprisonnée" a publié vendredi des échanges de messages avec des proches de prisonniers  affirmant que les forces spéciales auraient tiré sur les détenus avec des armes automatiques et les aurait gazés. La veille, dans une vidéo publiée par un groupe de défense des droits, un prisonnier affirmait avoir été battu et s'être tranché les veines. 

ALLEMAGNE | Hommage virtuel aux victimes de Buchenwald. Contraint pour des raisons sanitaires d'annuler les manifestations du 75e anniversaire de la libération du camp de concentration, le mémorial a mis en ligne un site rendant hommage aux victimes du nazisme, en relayant notamment des témoignages de survivants.

Il y publie également une "Déclaration de Thuringe", sous forme de pétition appelant à "défendre la démocratie et les droits humains" dans un contexte de regain de l'extrême droite :

Le racisme et l'antisémitisme se propagent ouvertement et conduisent à des actes de violence en Allemagne également, ce qui aurait été impensable il y a quelques années encore.

"À la lumière de la mémoire historique, il apparaît clairement que les poisons dévastateurs d'hier sont une fois de plus salués comme la panacée", poursuit le texte.

Entre la création du camp en 1937 et sa libération en avril 1945 par ses propres prisonniers, quelque 56 000 personnes périrent à Buchenwald et plus de 20 000 à Dora, créé en août 1943 comme dépendance du premier et destiné à la fabrication de missiles V2.

ESPAGNE | L'ours Cachou retrouvé mort dans les Pyrénées. C'est "l'immobilité prolongée" de ce mâle de 5 ans, doté d'une balise GPS, qui a alerté les fonctionnaires espagnols en fin de semaine. "La cause de la mort est pour l'instant inconnue", mais la dépouille a été "transférée à l'Université autonome de Barcelone où le service d'écopathologie de la faune sauvage doit pratiquer une autopsie", précisent les associations de défense de l'ours.

En août, les autorités du Val d'Aran, une division administrative de Catalogne frontalière de la France, avaient demandé le "retrait immédiat" de cet ours né dans les Pyrénées, dénonçant son comportement de prédateur. Le plantigrade était accusé d'avoir tué cinq chevaux. De leur côté, les associations environnementales voyaient en lui un espoir pour l'espèce, menacée par la consanguinité faute de lâchers suffisants de nouveaux spécimens.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.