Chaque jour, cinq infos du monde garanties sans Covid-19 - Ce dimanche 22 mars, l'actualité internationale nous emmène notamment en Guinée, où les élections ont été émaillées de violences, et au Royaume-Uni, où le père de Boris Johnson s'apprête à demander la nationalité française.

Il y sera notamment question des élections chaotiques aujourd’hui en Guinée.
Il y sera notamment question des élections chaotiques aujourd’hui en Guinée. © AFP / Cellou Binani

GUINÉE | "Les élections seront calmes", avait martelé samedi le président guinéen Alpha Condé. Il n’en a rien été. Le double scrutin (élections législatives et référendum constitutionnel) qui s’est tenu dimanche a été marqué par des violences : des bureaux de vote ont été attaqués, du matériel électoral saccagé. Dans la banlieue de Conakry, des affrontements ont éclaté. Caillassés par des jeunes de l'opposition, policiers et gendarmes ont fait usage de grenades lacrymogènes. Un homme de 28 ans a été tué par balle. 

Initialement prévues il y a trois semaines, les élections avaient dû être reportées à la dernière minute, en raison du climat extrêmement tendu dans lequel se trouve le pays.

Depuis mi-octobre, des centaines de milliers de Guinéens sont descendus dans la rue. Ils accusent l’actuel président, Alpha Condé, âgé de 82 ans et au pouvoir depuis 2010, de vouloir faire adopter une nouvelle constitution afin d’accéder à un troisième mandat à la fin de l’année. L’intéressé, lui, vante les mérites d’une constitution "moderne", qui codifierait l’égalité des sexes, interdirait l’excision et le mariage des mineurs, tout en veillant à une plus juste répartition des richesses. 

NIGER | Deux jours après avoir annoncé la mort d'une "figure de proue" de Boko Haram, le pays connaît une nouvelle attaque. Un véhicule qui transportait notamment des élèves et des étudiants a sauté sur un engin explosif, enfoui sur une route déserte dans la région nigérienne de Diffa, proche du Nigeria. Bilan : quatre morts. 

ROYAUME-UNI | Le père de Boris Johnson veut devenir français. Si le Premier ministre britannique est l’un des plus fervents partisans d’un Brexit dur, son père, Stanley, n’a pas l’air d'être tout à fait prêt à rompre avec l’Union européenne, puisqu’il s’apprête à demander la nationalité française. C’est sa fille, Rachel Johnson, qui le révèle dans un livre. "Sa mère est née à Versailles, et son autre grand-mère à Paris. C’est une bonne nouvelle, je vais peut-être moi aussi pouvoir devenir française", écrit-elle dans Rake’s Progress: My Political Midlife Crisis.

Stanley Johnson a été l'un des premiers fonctionnaires britanniques à Bruxelles, membre du Parlement européen et de la Commission. C'est la raison pour laquelle Boris Johnson a passé une partie de son enfance dans la capitale belge et à apprendre le français. Anti-Brexit en 2016, il a par la suite viré de bord.

CROATIE | La terre a de nouveau tremblé dans les Balkans ce samedi. Vers 6 heures du matin, un séisme de magnitude 5,3, suivi d’une seconde secousse, une heure plus tard de magnitude 5, ont provoqué des scènes de panique dans la capitale croate, Zagreb. Dans les vieux quartiers du centre-ville, les façades de bâtiments se sont écroulées, certains secteurs se sont retrouvés sans électricité. Un adolescent de 15 ans a été retrouvé mort dans les décombres d’un immeuble. L'épicentre du séisme se trouvait à 7 km au nord de Zagreb, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM).

MEXIQUE | 25 défenseurs de l’environnement assassinés en 2019, 83 au total depuis 2012, selon un rapport publié par le Centre mexicain du droit de l’environnement. Dans un pays déjà gangrené par la violence et le crime organisé, la menace planant sur les défenseurs de l’environnement s’est exacerbée en 2013, quand les autorités ont lancé d’importantes réformes du secteur de l’énergie. De gigantesques projets (éoliennes, barrages) ont été imposés aux populations rurales et indigènes, sans consultation ni compensations.

Les violences sont particulièrement marquées dans l’État d’Oaxaca : c'est l’un des plus pauvres du pays, avec la plus forte concentration de population indigène. Il est riche en ressources naturelles telles que les minerais, les forêts, et gaz naturel. Dans l’État de Chihuahua, dans le nord du Mexique, plus d’une douzaine de membres du peuple Tarahumara ont été tués ces dernières années au cours de leur combat contre la déforestation.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.