Chaque jour, cinq infos du monde garanties sans Covid-19. Ce mercredi 22 avril, l'actualité internationale nous emmène notamment en Iran où les Gardiens de la révolution annoncent avoir lancé un satellite militaire et au Liban qui vient de légaliser le cannabis thérapeutique.

Les Gardiens de la révolution ont lancé ce missile militaire depuis le désert de Markazi
Les Gardiens de la révolution ont lancé ce missile militaire depuis le désert de Markazi © AFP / Iran Press

IRAN | Lancement d’un satellite iranien. Deux mois après l’échec d’un satellite scientifique, l’Iran a annoncé la mise en orbite d’un satellite militaire. Baptisé Nour (la lumière), il a été "lancé avec succès à partir du lanceur à deux étages Qassed depuis le désert de Markazi (centre) en Iran", a indiqué le site Sepahnews, organe des Gardiens de la Révolution. Lors d'une conférence de presse, Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, a estimé que l'Iran devra "rendre des comptes" pour le lancement d'un satellite militaire, qui est "contraire" aux résolutions des Nations unies.

Ce lancement intervient justement en pleine crise avec Washington. Donald Trump a menacé ce mercredi d'ouvrir le feu sur tout navire iranien qui harcèlerait la marine américaine en mer. Des incidents maritimes ont récemment eu lieu dans les eaux du Golfe persique entre la marine américaine et des vedettes rapides des Gardiens de la Révolution. Bête noire de Washington, ce corps d’élite de la République islamique contrôle les secteurs clés de la défense iranienne (spatial, balistique, nucléaire, etc.). Téhéran maintient que son programme spatial est "pacifique".

ESPAGNE | Arrestation en Andalousie d'un des djihadistes de Daech les plus recherchés en Europe. Il était sur la liste des combattants étrangers de l'organisation terroriste depuis des années mais les polices du monde entier avaient perdu sa trace à l'été 2015. Hier matin à l'aube Adbel-Majed Abdel Bary a finalement été interpellé dans un appartement de la ville andalouse d'Alméria en compagnie de deux autres personnes. 

L'Anglo-égyptien de 28 ans avait fait partie des premiers combattants étrangers à rejoindre l'Etat islamique en 2013, il avait eu auparavant une courte carrière de rappeur, sous le nom de Lyricist Jinn et de L. Jinny. Originaire de Maida Vale à Londres, il s'était ensuite radicalisé au moment des guerres en Irak et en Afghanistan. Selon plusieurs médias espagnols, le combattant djihadiste aurait fui le nord de la Syrie à l'été 2015 pour la Turquie. Il se serait ensuite mêlé au flot de réfugiés pour franchir la frontière turque. 

Toujours selon la presse ibérique, Abdel-Majed Abdel Bary ne serait arrivé que récemment en Espagne après avoir transité par l'Algérie. Son père n'est autre qu'Adel Abdel Bary, condamné à 25 ans de réclusion pour les attentats commis en 1998 contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, des attentats qui ont fait 224 morts.

LIBAN | Du cannabis thérapeutique légal. Le parlement libanais vient de donner son feu vert à la culture du haschisch à des fins médicales et thérapeutiques. Le texte prévoit de légaliser la culture cannabis de type Sativa indica, produit jusqu'à présent de manière illicite dans la Bekaa, sans toutefois dépénaliser sa vente et sa consommation. Dans cette région déshéritée, les plantations du haschisch avaient explosé pendant la guerre civile entre 1975 et 1990. Selon l'ONU, le Liban est le troisième producteur de drogue au monde, derrière l'Afghanistan et le Maroc. 

USA | Joe Biden choisit Michelle Obama mais... Depuis que Joe Biden a annoncé qu’il nommerait une femme comme vice-présidente, les rumeurs font fureur Outre-atlantique. Le nom de Michelle Obama, épouse de l’ex-président démocrate, commence à circuler. Invité par la radio de Pittsburgh KDKA (réseau CBS), Joe Biden a répondu sur le sujet. "Michelle Obama est brillante. Elle sait où elle va. C’est vraiment une femme bien. Les Obama sont de très bons amis", a-t-il répondu. Mais il a ajouté "je la choisirais immédiatement. Mais je ne pense pas qu’elle ait envie de se retrouver de nouveau près de la Maison Blanche".

En effet, Michelle Obama a dit à de multiples reprises depuis le départ de son mari de la Maison Blanche qu’elle ne souhaitait pas se lancer en politique. Les favorites dans les sondages pour le poste de co-listière sont Gretchen Whitmer, Elizabeth Warren, Kamala Harris, Stacey Abrams, et Amy Klobuchar.

PLANETE | Pepsi et Coca-Cola ne font pas assez pour réduire le plastique. Il y a toujours des bons et des mauvaises élèves. Concernant le plastique et la pollution qu’il engendre, l’ONG Tearfund vient de publier un rapport. Et parmi les plus gros pollueurs se trouvent deux géants du soda : Coca-Cola et Pepsi. Selon le rapport, Pepsi et Coca-Cola ne se sont pas publiquement engagés à réduire leur empreinte plastique d'ici 2025, ni à investir dans des articles réutilisables ou rechargeables dans le cadre de cette réduction. Unilever et Nestlé sont cités comme faisant plus d’effort. 

Pour le Dr Ruth Valerio, directeur de Tearfund, "les mesures prises à ce jour par Coca-Cola et PepsiCo sont loin de l'action nécessaire pour faire face à une crise de cette ampleur". Les deux géants assurent faire de leur mieux et prendre le rapport de Tearfund au sérieux. Coca-Cola s’engage par exemple à fabriquer des bouteilles qui contiennent au moins 50% de plastique recyclé d’ici 2030. Tearfund demande aux consommateurs de se mobiliser pour inciter les entreprises à prendre des mesures plus fortes, et lance une pétition.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.