Chaque jour, cinq infos du monde garanties sans Covid-19 | Ce dimanche 26 avril, l'actualité internationale nous emmène en Suède, où s'est éteint Per Olov Enquist, auteur du roman "Le médecin personnel du roi", et au Yémen, qui s'enfonce encore un peu plus dans la crise.

 Per Olov Enquist est mort samedi à 85 ans
Per Olov Enquist est mort samedi à 85 ans © AFP / Soren Andersson

SUÈDE | La mort d'une figure de la littérature scandinave. Romancier, dramaturge, journaliste, essayiste, Per Olov Enquist est mort samedi à 85 ans. Ses livres ont été traduits dans une dizaine de langues, depuis "L'oeil de cristal" (1961) jusqu'au "Livre des paraboles" (2013). Son roman sur la folie du roi Christian VII de Danemark, "Le médecin personnel du roi" lui vaut en 1999 le prix August, la plus haute récompense littéraire suédoise. Ce même ouvrage remporte en France le prix du Meilleur livre étranger. 

En français, ont notamment paru "Le Cinquième Hiver du magnétiseur", "Hess", "Le Départ des musiciens", "L'Ange déchu", "La Bibliothèque du capitaine Nemo", "Blanche et Marie". Souvent cité parmi les favoris du prix Nobel de littérature décerné par l'Académie suédoise, Per Olov Enquist est décédé sans avoir décroché la prestigieuse récompense.

YÉMEN | Déjà exsangue, le pays s'enfonce dans la crise - Ajoutant encore de la confusion à une situation déjà inextricable, les séparatistes sud-yéménites ont proclamé ce dimanche l'autonomie. Jusqu'ici alliés aux forces gouvernementales dans la guerre face aux rebelles Houthis, ils accusent le gouvernement de ne pas avoir rempli ses obligations à leur égard et d'avoir "conspiré" contre la cause du Sud. 

Une proclamation aussitôt condamnée par le gouvernement en exil, qui estime que les séparatistes seront responsables du résultat "catastrophique et dangereux" de leur démarche. Des dizaines de milliers de civils ont été tués au cours des cinq dernières années au Yémen dans la guerre entre forces pro-gouvernementales et Houthis. Le pays connait actuellement la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU.

ALLEMAGNE | Un porte-parole de l'extrême droite suspendu après s'être défini comme "fasciste". Christian Lüth, 43 ans, considéré comme très proche de la direction du parti AfD, est également accusé d'avoir revendiqué en public ses origines "aryennes". Une procédure a donc été enclenchée à son encontre. Principal parti d'opposition à la chambre des députés allemands, l'Afd est actuellement tiraillée par des rivalités et des règlements de compte. D'un côté, l'aile modérée ; de l'autre l'aile radicale, proche des mouvements néonazis, et qui pèse de plus en plus en interne. Celle-ci milite notamment pour la fin de la culture de repentance allemande pour les crimes nazis.

HONG KONG | Nouvelle manifestation pro-démocratie. Quelque 300 personnes, pour la plupart jeunes et cagoulées, ont bravé dimanche l'interdiction de se rassembler. Elles ont envahi le centre commercial Cityplaza en entonnant des chants de protestation et en criant "Libérez Hong Kong". Les manifestants ont été dispersés par la police anti-émeute. II s'agit du premier rassemblement d'ampleur depuis que le gouvernement local a interdit toutes les réunions publiques fin mars. L'ancienne colonie britannique est secouée depuis juin 2019 par un vaste mouvement en faveur du respect des principes démocratiques et contre l'influence de Pékin.

VATICAN - La piqure de rappel du pape François. "La malaria menace des milliards de personnes dans de nombreux pays", a souligné le chef de l'église catholique à l'issue de la prière dominicale, au lendemain de la Journée internationale de lutte contre le paludisme. Il a assuré son soutien à "tous les malades, ceux qui les soignent, et à ceux qui oeuvrent pour que chaque personne ait accès à de bons services sanitaires de base".

En 2017, quelque 219 millions de personnes ont été infectées par la malaria, 435 000 en sont mortes, et plus de 90% des victimes sont africaines, selon des chiffres de l'Organisation mondiale de la santé.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.