Chaque jour, cinq infos du monde garanties sans Covid-19 | Ce vendredi 1er mai, l'actualité internationale nous emmène notamment au fond des mers, sur la lune, en Bolivie et au sein de l'armée américaine.

La mer Méditerranée et ses plastiques...
La mer Méditerranée et ses plastiques... © Getty / Universal Images Group / Marka

ENVIRONNEMENT | Concentration record de micro-plastiques au fond des mers. Une équipe de chercheurs britanniques a trouvé trace de cette contamination dans des sédiments extraits de Méditerranée non loin des côtes italiennes. L’étude menée par l’Université de Manchester a mesuré jusqu’à 1,9 million de débris de plastique par mètre carré, notamment des fibres de vêtements ou d’autres tissus synthétiques, et de minuscules fragments de plastiques qui se sont décomposés au fil des années.

On sait que 4 à 12 millions de tonnes de déchets plastiques terminent chaque année dans la mer, mais ce que l’on voit flotter ne représente que 1% de tous les rejets plastiques. Le mystère demeure sur ce qu’il advient des 99% restants. Une partie est absorbée par les poissons et autres créatures marines, certes, mais les recherches démontrent que l’essentiel se décompose et tombe au fond des mers. L’ennui, expliquent les scientifiques à la BBC, c’est que ces sédiments plastiques sont déplacés par les courants de fond et se déposent sur les lieux où des micro-organismes ont un besoin vital d’oxygène et de nutriments normalement apportés par ces courants.

USA | Augmentation de 3% des agressions et crimes sexuels rapportés dans l’armée. Selon un rapport  annuel du Pentagone, 7 825 signalements ont été enregistrés en 2019. En tête des corps de métiers, on trouve l’armée de l’air avec une augmentation de 9% en un an, suivie de l’US Navy : 5%  et l’armée de terre avec 2%. L’unité d’élite des Marines "se distingue" avec une baisse de 6% des agressions et crimes sexuels enregistrés :  5,4 contre 5,7 / 1000 en 2018.

La grande majorité (73%) de ces agressions sexuelles sont commises par un supérieur hiérarchique, indique le rapport. "L'un de nos efforts de prévention cette année a été de préparer les leaders de tous niveaux à mieux communiquer avec nos soldats les plus jeunes, qui sont les plus à risque. Aider nos chefs et officiers nouvellement engagés crée un climat sain dans les unités qui bénéficiera à nos militaires et tous ceux qui servent au sein des forces armées", a expliqué Nate Galbraith, directeur du département de la prévention et de la lutte contre les agressions sexuelles.

BOLIVIE | Un processus démocratique au point mort ? Des concerts de casseroles ont brisé jeudi le silence du confinement dans la ville d’El Alto, qui surplombe La Paz, la capitale bolivienne. Ce bastion du MAS, le parti de l’ancien président en exil Evo Morales, reproche à la présidente de droite par intérim Jeanine Anez de profiter de la situation sanitaire mondiale. De nouvelles élections présidentielles devaient se tenir ce dimanche 3 mai dans un contexte tendu mais le scrutin a été reporté. Le Tribunal suprême électoral a estimé qu’un nouveau vote devait être programmé entre le 28 juin et le 27 septembre. Jeanine Anez ne semble pas envisager cette élection avant l’an prochain.

"Une grave erreur que ne supporterait pas le peuple", selon Evo Morales. Ce scrutin doit permettre à la Bolivie de sortir de la crise politique ayant provoqué de violents affrontements en octobre dernier.

EUROPE | La procureure de la cour de justice européenne ne veut pas partir tout de suite. Sur un siège éjectable pour cause de Brexit, la Britannique Eleanor Sharspton poursuit le Conseil européen et ses pairs de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) ! Avocate générale à la CJUE, ses avis comptent puisque, sans être contraignants, ils sont généralement suivis. Et Eleanor Sharpston n’a pas l’habitude de mâcher ses mots. 

Jeudi, dans un avis très remarqué, elle a ouvert la voie à des poursuites européennes contre les constructeurs automobiles, Volkswagen en tête, dans le cadre du Dieselgate. Son mandat courait jusqu’en octobre 2021, mais depuis le départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne le 31 janvier, les fonctionnaires britanniques ont dû quitter les institutions européennes. Sauf que la Britannique veut aller au terme de son mandat. "Le poste d’avocat général ne dépend pas de l’appartenance à un État membre", fait-elle valoir. Eleanor Sharpston souhaite ainsi défendre l’autonomie et l’indépendance de la Cour de justice qui, insiste-t-elle, ne doit pas être soumise aux États. 

Une autre action a aussi été entamée par un groupe de juristes britanniques pour que les citoyens britanniques conservent leur nationalité européenne et le droit de travailler au sein de l’UE après le Brexit.  Ils soulignent que c’est une nation qui a quitté l’Union mais que les droits et statuts des citoyens (dont la citoyenneté européenne) ne peuvent leur être retirés sans leur consentement… La Cour devra se prononcer.

ESPACE | Trois entreprises en compétition pour le prochain vol sur la Lune. Space X d’Elon Musk, Blue Origin de Jeff Bezos (Amazon) et Dynetics ont été choisis par la Nasa pour mettre au point de nouveaux vaisseaux spatiaux. Les trois compagnies sont désormais en compétition pour développer le meilleur véhicule lunaire, et un atterrisseur, pour emmener la première femme et un autre astronaute sur la Lune en 2024. La Nasa consacre 967 millions de dollars pour ce programme de recherches de dix mois. En février 2021, elle sélectionnera l’une de ces trois entreprises pour mener la première mission de démonstration. Un responsable de la Nasa a déclaré :

"C’est la dernière pièce qui nous manque pour atterrir sur la Lune."

À quoi ressemblera le prochain atterrisseur lunaire ? Une seule structure, un engin propulseur, plusieurs modules, un véhicule lunaire transformé ? Trouver le meilleur véhicule est le défi de ces trois entreprises.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.