Chaque jour, grâce à "Par ailleurs", cinq infos du monde garanties sans Covid-19. Ce samedi 2 mai, l'actualité internationale nous emmène notamment au Mali où un légionnaire est mort, en Corée du Nord où l'on a retrouvé Kim Jong Un et aux États-Unis, dans la tête d'Elon Musk.

Des rumeurs couraient sur la mort du leader Nord-coréen.
Des rumeurs couraient sur la mort du leader Nord-coréen. © AFP / Hans Lucas / Jimmy Beunardeau

MALI | Le légionnaire Dmytro Martynyouk est mort. L’Elysée a annoncé ce matin la mort d’un légionnaire qui avait été blessé dans une opération contre des groupes armés au Mali. Il est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital Percy de Clamart où il avait été transporté. Sa mort porte à 42 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l'intervention française en 2013.

Originaire d’Ukraine, le brigadier Dmytro Martynyouk s’était engagé dans la Légion étrangère en 2015. Il appartenait au premier régiment étranger de cavalerie de Carpiagne au sud de Marseille. Le 23 avril, il était à bord d’un camion citerne de la force Barkhane quand le véhicule a été atteint par un engin explosif improvisé dans la région du Liptako. 

Grièvement blessé, il avait été évacué par hélicoptère vers la base de Gao puis transférés vers la France pour être soigné à l’hôpital militaire Percy de Clamart. C’est là que le jeune légionnaire de 29 ans est décédé hier soir. Un second militaire, blessé dans l'explosion, a lui aussi transféré en France. Son pronostic vital n'est pas engagé selon l'état-major des Armées.

Ces dernières semaines, l'armée française a multiplié les offensives dans la région du Sahel. Une vaste opération, à laquelle ont participé 1700 hommes de la force Barkhane a notamment été lancée dans la région des trois frontières, épicentre de la guerre du Sahel, entre le Burkina, le Mali et le Niger, là où opère une multitude de groupes armés terroristes. L’Armée française précise que plusieurs dizaines de djihadistes ont été neutralisés depuis le début de l’année.

CORÉE DU NORD | Et Kim a fumé une cigarette ! 20 jours de rumeurs, de spéculations, de projections fumeuses… pour rien. Les nord-coréens sont à nouveau en rang serré et leur leader autocratique, Kim Jong Un, à priori toujours bien campé sur ses deux pieds. C’est en tout cas ce qu’affirment les médias officiels à Pyongyang. 

La télévision d’état a diffusé vendredi des images du "Guide suprême" inaugurant l’usine d’engrais de Sunchon. Une mise en scène, orchestrée à la manière d’une vidéo de preneurs d’otages, où Kim Jong Un s’assoit devant une pancarte attestant sa présence à cette "cérémonie du 1er mai 2020". Et pour prouver encore un peu plus que le meilleur ennemi de Donald Trump est en bonne santé, on le voit même une cigarette à la bouche. 

Hier encore, un ancien transfuge nord-coréen, désormais élu au parlement sud-coréen à Séoul, disait pouvoir affirmer à 99% que Kim Jong Un était mort. La propagande du Nord met aujourd’hui un terme aux spéculations sur sa disparition, même si l’état de santé réel de Kim reste aussi confidentiel que le programme nucléaire du pays.

ÉTATS-UNIS | Coup de tonnerre dans un ciel bleu pour Elon Musk ! Mondialement reconnu maître dans l’art du contre-pied, le fondateur de Tesla vient de nous gratifier d’une splendide démonstration. Quelques heures avant la clôture de Wall Street, vendredi 1er mai, Elon Musk s'est fendu d’un tweet pour le moins surprenant, presqu’un cri désespéré, déplorant que la valeur de l’action de son entreprise soit  beaucoup trop élevé. Résultat : - 10 % pour Tesla en fin de journée. 

Ce message aux followers, n’a fait que compléter une salve de tweets aussi mystiques que déconcertants, comme sa volonté de vendre tous ses biens et de ne plus posséder de maison, ou encore le fait de déplorer "la mort de la lumière et de la conscience". Doit-on croire à un accès de bouffées délirantes ?

PAYS-BAS | Un bébé panda au zoo d'Ouwehands. C'est un heureux événement et il n'y en a pas tant en ce moment ! Il est né le 1er mai d’un père (Xing Ya) et d’une mère (Wu Wen) venus de Chine. Mais on ne connait pour le moment ni son prénom, ni son sexe (il sera connu dans quelques mois). 

Il s’agit d’un bébé panda né de l’accouplement de deux pandas géants prêtés à un parc animalier néerlandais par la Chine en 2017 pour une durée de 15 ans. C’est une première pour les Pays-Bas. Le bébé se porte bien et pourra rester dans son pays de naissance pendant quatre ans, avant d'être envoyé en Chine a précisé le parc animalier. 

Depuis 2016, les pandas géants ne sont plus en danger d'extinction, mais l'espèce reste toutefois vulnérable. Environ 500 pandas vivent en captivité en Chine et 2000 à l'état sauvage.

ÉTATS-UNIS | Mike Tyson de retour sur le ring. La nouvelle peut sembler étonnante pour un boxeur de 53 ans (il les a fêté jeudi dernier), qui a mis un terme à sa carrière en 2005. Mais Myke Tyson, qui reste le plus jeune boxeur a avoir été champion du monde chez les poids lourds (20 ans, 4 mois et 23 jours) va bien remonter sur le ring ! Mais pour une fois, il ne s'agit pas du come back un peu pathétique d'un boxeur ruiné. Parce que si "Iron Mike" veut remettre les gants, c'est pour la bonne cause. Celui qui se surnommait lui-même "l'homme le plus méchant de la planète" explique : 

Je veux gagner des l'argent pour aider des sans-abris et des toxicomanes comme moi.

Une chose paraît évidente : en observant Tyson sur les images qu'il a diffusées de lui à l'entraînement, on comprend qu'il prend ce "retour" très au sérieux. Visiblement affuté et (presque) aussi rapide que du temps de sa splendeur (50 victoires dont 44 par KO en 58 combats), le kid de Brooklyn ne veut pas être ridicule pour les exhibition de trois ou quatre rounds qu'il entend disputer au profit d'organismes de bienfaisance.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.