Awacs
Awacs © Reuters / François Lenoir

Les Etats-Unis vont prépositionner divers types de matériel militaire en Europe centrale et orientale, a confirmé le secrétaire à la Défense Ashton Carter en visite à Tallinn. Vladimir Poutine avait annoncé mardi l'ajout de 40 missiles intercontinentaux à l'arsenal nucléaire russe.

Les Etats baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) ainsi que la Bulgarie, la Roumanie et la Pologne ont donné leur accord, a précisé Ashton Carter, ajoutant qu'une partie de ce matériel serait également déployé en Allemagne.L'initiative entre dans le cadre des mesures destinées à rassurer les Etats membres de l'Otan qui s'inquiètent des intentions de la Russie depuis l'éclatement du conflit ukrainien et l'annexion de la Crimée.Le nouveau déploiement américain a été révélé le 14 juin par le New York Times, mais Washington n'avait pas précisé formellement où ces armes seraient entreposées. La semaine dernière, un haut fonctionnaire russe du ministère de la Défense a parlé de "mesure la plus agressive" de la part du Pentagone et de l'Otan depuis la Guerre froide.

Vladimir Poutine a par ailleurs annoncé mardi dernier que 40 missiles intercontinentaux viendraient s'ajouter prochainement à l'arsenal nucléaire russe.

Les Etats-Unis ont minimisé jeudi l'importance de l'annonce par la Russie qu'elle allait renforcer son arsenal nucléaire d'une quarantaine de missiles balistiques.

De telles annonces, quand elles sont faites comme cela en public, visent de toute évidence à produire un certain effet

a déclaré Victoria Nuland , secrétaire d'Etat adjointe chargée des affaires européennes, lors d'une visite à Prague, la capitale tchèque.

Quand on regarde ce qui se passe vraiment à l'intérieur de la Russie, c'est bien moins dramatique

a-t-elle ajouté, précisant toutefois que Washington suivrait de très près l'évolution de la situation.

La Russie ajoutera cette année plus de 40 missiles balistiques intercontinentaux à son arsenal nucléaire, a annoncé mardi le président Vladimir Poutine. Ces missiles seront "capables de déjouer les systèmes de défense antimissile les plus perfectionnés", a-t-il ajouté.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.