Sarah Keith et Emma Powell se sont dit oui samedi à Brighton
Sarah Keith et Emma Powell se sont dit oui samedi à Brighton © Reuters/Luke Macgregor

Au moins 500 couples ont prévu de se marier ce week-end pour profiter au plus vite de l’entrée en vigueur de la loi officialisant le mariage homosexuel.

Contrairement à la France à ses manifestations et à ses polémiques, le projet de loi britannique, approuvé en juillet 2013 au parlement, n'a suscité quasiment aucun remous dans l'opinion publique qui approuve la réforme à 68%.

C’est par un tweet que le Premier ministre conservateur David Cameron a félicité les nouveaux mariés, alors que des drapeaux arc-en-ciel flottent sur les bâtiments ministériels à Londres.

Si l'Eglise anglicane d'Angleterre a exclu mi-février la bénédiction de mariages gay, l'archevêque de Cantorbéry a indiqué que l'Eglise ne mènerait plus campagne contre le mariage gay.

Le changement est surtout symbolique

Depuis 2005, les couples homosexuels peuvent s'unir dans le cadre d'un partenariat civil et bénéficient déjà des mêmes droits parentaux que les couples hétérosexuels: ils peuvent adopter, recourir à la procréation médicalement assistée et à une mère porteuse, pourvu qu'elle ne soit pas rémunérée.

A Londres, la correspondance de Franck Mathevon

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.