pause de 12 heures des opérations de tsahal samedi à gaza
pause de 12 heures des opérations de tsahal samedi à gaza © reuters

Israël a accepté, samedi soir, de prolonger la trêve humanitaire jusqu'à dimanche soir. A Gaza, les secours ont découvert samedi 76 corps dans les décombres, alors que les Gazaouis découvraient des scènes de désolation. Ce sont plus de 1 000 Palestiniens qui ont été tués depuis le début de l'offensive israélienne.

La trêve que l'armée israélienne avait accepté pour douze heures, puis qui a été prolongée jusqu'à minuit, durera finalement 24 heures de plus. Le Cabinet de sécurité israélien a approuvé samedi soir la demande de l'ONU de prolonger la trêve humanitaire à Gaza jusqu'à dimanche soir.

►►►POUR EN SAVOIR PLUS | Un village assiégé et dévasté par l’armée

Le conflit a connu deux autres brèves trêves : le 17 juillet, une pause de cinq heures avait permis aux habitants de Gaza de se ravitailler. Et le 20, une pause de moins d'une heure à Chajaya, banlieue est de la ville de Gaza, avait permis d'évacuer les dizaines de victimes d'un pilonnage israélien.

Quelques heures avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, 20 personnes dont 11 enfants ont été tuées dans une frappe israélienne à Khan Younès. On compte aussi de nombreuses blessés dans le sud de l'enclave palestinienne. Les secours ont annoncé un peu plus tard avoir découvert ce matin 76 corps dans les décombres de la bande de Gaza.

Dans les minutes suivant le début de la trêve, des centaines de Palestiniens ont investi les rues, pour examiner les dégâts subis par leurs maisons, retirer de l'argent aux guichets des banques ou faire des provisions.

On dirait qu'un seisme s'est produit. Dans l'air flotte l'odeur de la mort.

A Shadjaya, un quartier de l'Est de Gaza dévasté la semaine dernière par des bombardements, beaucoup d'habitants peuvent revenir pour la première fois. Ils découvrent alors que tout est en ruines

Le reportage de Mathilde Lemaire

Appel international à prolonger le cessez-le-feu pour "24 heures renouvelables"

Les ministres des Affaires étrangères réunis à Paris ont appelé samedi les belligérants à prolonger la trêve de 12 heures mise en place le matin même.

Laurent Fabius s’est fait le porte-parole du secrétaire d'Etat américain John Kerry ainsi que les ministres des Affaires étrangères turc, qatari, britannique, allemand et italien :

Tous nous appelons les parties à la prolongation du cessez-le-feu humanitaire qui est actuellement en vigueur. Tous nous voulons obtenir aussi rapidement que possible un cessez-le-feu durable négocié, qui réponde également aux besoins israéliens en termes de sécurité.

Outre Laurent Fabius et le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, ont participé à la réunion de Paris leurs homologues de Grande-Bretagne, d'Allemagne, d'Italie, de Turquie et du Qatar et un représentant de l'Union européenne. ..

Le Hamas exige la levée du blocus exercé par Israël et l'Egypte sur la bande de Gaza avant d'accepter toute trêve de longue durée. Israël veut qu'un éventuel cessez-le-feu lui permettre tout de même de continuer à rechercher les tunnels creusés par le Hamas pour mener des infiltrations en territoire israélien.

►►►POUR EN SAVOIR PLUS | "Jour de colère" en Cisjordanie et à Jérusalem-Est

Plus de 1.000 Palestiniens ont été tués et quelque 6.000 blessés dans la bande de Gaza depuis le début de l'offensive israélienne le 8 juillet, en grande majorité des civils. Côté israélien, 37 soldats sont morts dans les combats dans et autour de Gaza durant la même période, ainsi que deux civils par les tirs de roquettes palestiniens.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.