ebay retire de la vente des objets datant de l'holocauste nazi, selon la presse
ebay retire de la vente des objets datant de l'holocauste nazi, selon la presse © reuters

EBay a annoncé qu'une de ses bases de données avait été forcée par une cyberattaque fin février-début mars. Au total, 145 millions de données de clients auraient été dérobées, ce qui pourrait constituer un vol sans précédent par son ampleur.

La base de données contenait des noms de clients, des mots de passe cryptés, des adresses de courriel, des dates de naissance, des adresses postales et des numéros de téléphone, précise la société de commerce en ligne.

EBay, qui a demandé aux internautes de changer leurs mots de passe, a dit n'avoir aucun élément indiquant que des informations financières ou concernant les cartes de paiement aient pu être volées.

PayPal ne serait pas concerné

Un message demandant aux utilisateurs de changer leurs mots de passe a été diffusé brièvement sur des pages internet de la filiale de paiement en ligne d'eBay, PayPal, avant d'être retiré. Selon eBay, rien n'indique que des informations confidentielles aient pu être dérobées sur PayPal.

Kari Ramirez, l'un des porte-parole d'eBay :

Nous pensons que le nombre de comptes concernés pourrait être élevé, et nous demandons à tous les usagers d'eBay de changer leurs mots de passe.

Les entreprises américaines sont de plus en plus souvent la cible de cyberattaques.Explications de Frédéric Carbonne, correspondant de France Inter à Washington

Le groupe de distribution Target avait annoncé en décembre dernier avoir été victime d'une vaste cyberattaque au cours de laquelle au moins 40 millions de cartes bancaires avaient été piratées et environ 70 millions d'autres données personnelles volées.

Le groupe de médias AOL avait recommandé en avril à ses internautes de changer le mot de passe de leur courriel ainsi que les questions de vérification d'identité à l'issue d'une cyberattaque qui avait mis en danger environ 2% de ses comptes.

Le problème est loin d'être exclusivement américain. Plus d'un million de clients de l'opérateur français de télécoms Orange ont ainsi été victimes le 18 avril dernier d'un vol de données personnelles.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.