troisième anniversaire meurtrier pour la révolution en egypte
troisième anniversaire meurtrier pour la révolution en egypte © reuters

Les manifestations de partisans du pouvoir dirigé par l'armée et d'opposants islamistes, ont fait au moins 29 morts en Égypte, pour le jour du troisième anniversaire de la révolte de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Ces nouvelles violences interviennent en pleine vague d'une implacable répression de toute manifestation de l'opposition islamiste, depuis que l'armée a destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet 2013.

Plus de mille arrestations dans tout le pays selon le ministre de l'intérieur

Au Caire, des manifestations de centaines de pro-Morsi ont été dispersées violemment par la police, à coups de grenades lacrymogènes et de tirs de chevrotine, tandis que plusieurs milliers de partisans du régime se sont massés à l'appel du gouvernement sur la place Tahrir, épicentre de la révolte de 2011.

Le bilan en début de soirée était de neuf morts en différents endroits de la capitale, où des transports de troupes blindés ont été déployés pour tenter de maintenir l'ordre. Le ministre de l'Intérieur a annoncé 1 079 arrestations dans tout le pays.

Un peu plus tôt dans la journée, des policiers égyptiens avaient eu recours à des tirs de sommation à balles réelles pour disperser un millier de jeunes "révolutionnaires" qui tentaient de rallier la place Tahrir, centre névralgique de la révolution de l'hiver 2011. L'accès à la place est protégé et des portiques de détection de métaux ont été mis en place.

Mais la police n'est pas la seule à mener la répression. Des civils armés sont là. D'autres pratiquent la délation systématiques de tout ce qui à l'air d'un manifestant.

Le reportage au Caire de Vanessa Descouraux

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.