Le Soudan du Sud aura mis près de 50 ans pour obtenir son indépendance. Et pourtant, il n'a pas fallu trois ans pour que l'unité du pays soit mise à mal.

Jour d'indépendance au Soudan du Sud
Jour d'indépendance au Soudan du Sud © Reuters / Goran Tomasevic

Nous sommes le 9 juillet 2011. Le Soudan du Sud vient de naître. Mais l’accouchement s’est fait dans la douleur,après la plus longue guerre civile de l’histoire de l’Afrique.

Les mouvements armés du sud du Soudan se battaient contre le gouvernement central de Khartoum depuis 1956. En 1972, le Soudan du Sud réussit à obtenir une large autonomie. La guerre avec le Nord reprendra en 1983, pendant plus de 20 ans car Khartoum voulait imposer la charia dans un Sud majoritairement chrétien et animiste . En 2005, les deux parties finiront par trouver un compromis. Un gouvernement autonome est mis en place au Soudan du Sud. Salva Kiir (actuel président) en prend la tête. Six ans plus tard, le pays arrache son indépendance ; il est reconnu par l'ONU.

► ECOUTER Interception du 10 juillet 2011 : "Naissance d'une nation", reportage grand format de Philippe Reltien.

Le 29 juillet 2013, à peine trois semaines après les célébrations du deuxième anniversaire de la naissance du pays, l’instabilité du jeune Etat est mise au jour.

Le président Salvaa Kiir limoge tout son gouvernement , et notamment deux hommes forts de la politique nationale : Pagan Amum, secrétaire général du parti au pouvoir (Mouvement Populaire de Libération du Soudan) et surtout son vice-président, Riek Machar. Les forces de l’ordre investissent les rues de la capitale Juba, mais il n’y a pas d’échauffourées. Le calme ne sera que de courte durée.

Le coup d’envoi de la guerre civile

Le 15 décembre 2013, des tirs nourris retentissent à Juba. D’intenses combats opposent des factions rivales de l’armée.

Soudan du Sud : soldats en décembre 2013
Soudan du Sud : soldats en décembre 2013 © Reuters / Goran Tomasevic

Le président Salva Kiir accuse son ex-bras droit, Riek Machar, de tentative de coup d’Etat . Ce dernier nie, avant d’appeler au renversement de son rival. Il l’accuse de dérive dictatoriale , et de vouloir "allumer une guerre ethnique ". Les combats entamés dans la capitale vont s’étendre très vite, en l’espace de quelques jours seulement, à plusieurs régions du pays.

Chronologie du conflit au Soudan du Sud
Chronologie du conflit au Soudan du Sud © Radio France / Idé

► ► ► Suite | Conflit ethnique, massacres ethniques

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.