rencontre entre vladimir poutine et petro porochenko en marge des cérémonies du d-day
rencontre entre vladimir poutine et petro porochenko en marge des cérémonies du d-day © reuters

Ils s'étaient déjà rencontrés pour la première fois en France le 6 juin. Depuis, le président russe et son homologue ukrainien sont toujours en contact. Dernier en date : un coup de téléphone la nuit dernière, pour évoquer un éventuel cessez-le-feu.

C'est le Kremlin qui annonce officiellement cet entretient téléphonique, autour d'un "un éventuel cessez-le-feu dans le sud-est de l'Ukraine". Selon le même communiqué, Vladimir Poutine a également fait part de ses inquiétudes après la mort de deux journalistes de la télévision publique russe dans des échanges d'artillerie près de la ville de Louhansk.

Petro Porochenko a présenté ses condoléances et garanti à Vladimir Poutine qu'une enquête serait ouverte et que des mesures seraient prises pour protéger les journalistes.

L'Ukraine promet de sécuriser l'est du pays

Les deux hommes ont été pris sous des tirs d'artillerie alors qu'ils effectuaient un reportage, du côté des séparatistes, dans la province la plus orientale de l'Ukraine, à proximité de la frontière russe. Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que ces décès faisaient la preuve de la "nature criminelle" des opérations de l'armée ukrainienne contre les rebelles pro-russes.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui mène une mission d'inspection dans l'est de l'Ukraine, mais aussi le Conseil de Sécurité de l'ONU, réclamaientt eux aussi l'ouverture d'une enquête.

Dans la soirée de mardi, le parlement ukrainien a adopté une résolution pour renforcer la sécurité à la frontière avec la Russie, et ce d'ici un mois. Depuis avril, au moins 320 personnes ont été tuées dans le secteur.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.