Après quatre jours de dépouillement, les médias américains, au vu des résultats de la Pennsylvanie samedi à 17h25, ont donné la victoire au candidat démocrate qui deviendra donc le 46e président des États-Unis. Les infos en direct.

"Je travaillerai aussi dur pour ceux qui ont voté pour moi que pour ceux qui n'ont pas voté pour moi", a déclaré le président élu lors de son premier discours.
"Je travaillerai aussi dur pour ceux qui ont voté pour moi que pour ceux qui n'ont pas voté pour moi", a déclaré le président élu lors de son premier discours. © Maxppp / Jim Lo Scalzo
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

9h00 - Si Trump jouait au golf, samedi, au moment de l'annonce de la victoire de son rival démocrate, savez-vous ce qu'il a fait après ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

8h20 - "Un discours de consolation" : Nicole Bacharan historienne et politologue spécialiste des Etats-Unis évoque  sur France Inter l’investiture de Trump en 2017, avec un discours noir et sombre, un esprit de vengeance après ce que Trump appelait le "carnage américain", pour le comparer à celui de Biden à l'annonce de sa victoire :"il a fait un discours de consolation presque religieux, pour les gens qui ont voté pour lui, et qui ont souffert du climat de brutalité et cruauté, mais aussi de consolation envers les 70 millions d'Américains qui ont perdu l’élection et qui sont déçus".

7h20 - Quelles chances d'aboutir pour les recours lancé par les avocats de Donald Trump ? Wanda Mastor, professeur en droit public à l'Université Toulouse Capitole, spécialiste de la Cour Suprême américaine, invité sur France Inter. "Donald Trump ne peut pas saisir la cour suprême directement. Ses avocats ont lancé des recours dans différents états, et pas seulement sur le vote par correspondance. La Cour suprême pe pour le faire, date du rendez-vous dans le déroulement de ce processus électoral. Ce jour-là, les grands électeurs se réunissent pour procéder à l’élection du président des États-Unis. rLes conseillers de Biden redoutent des destructions de documents ou des décisions erratiques, comme des retraits de troupes américaines par exemple. t être étudié par la cour dès cet après-midi. Mais ça n’aura pas d’incidence sur le résultat"

7h00 - Franck Mathevon, envoyé spécial aux Etats-Unis : il reste 74 jours du 20 janvier, date de l’investiture à la Maison Blanche. Une période qui peut s’avérer houleuse alors que Donald Trump ne reconnaît pas sa défaite et que son camp promet des recours en justice. Désormais il revient à chaque état de certifier le décompte des votes. Ils ont jusqu’au 14 décembre pour le faire, date du rendez-vous dans le déroulement de ce processus électoral. Ce jour-là, les grands électeurs se réunissent pour procéder à l’élection du président des États-Unis. Durant ce laps de temps, les conseillers de Biden redoutent des destructions de documents ou des décisions erratiques, comme des retraits de troupes américaines par exemple. 

06h20 Sur France Inter l'éditorialiste au New York Times Roger Cohen, commente le discours du ticket gagnat : "il y avait des mots qu'on n'avait pas entendu depuis quatre ans, comme espoir, justice et possiblité". "Désormais on a peut avoir un président décent pour occuper la Maison Blanche".

2h39 - Discours de Kamala Harris et Joe Biden.  Kamala Harris, première femme vice-présidente, assure qu'elle ne sera pas "la dernière". "Donnons nous une chance" lancé le futur présidente. Le démocrate a appelé les Américains à ne plus traiter leurs "opposants comme des ennemis".
"Je m'engage à être un président qui rassemble et non pas qui divise", a-t-il lancé lors d'un discours enflammé dans son fief du Delaware.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

00h06 - Un rappel qui fait surement mal à Donald Trump... Le Washington Post le rappelle : "Il n'a jamais été approuvé ou soutenu par une majorité d'Américains. Ni en 2016, ni en 2020." 

23h35 - Cette photo de Donald Trump le perdant rentrant ce samedi à la Maison Blanche après avoir joué au golf  "restera dans l'Histoire" comme le rappelle la journaliste Julie K.Brown

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

23h - Dans la foulée du tweet de Donald Trump, Twitter alerte sur sa véracité . 

La tradition aux Etats-Unis veut qu’un candidat perdant appelle le vainqueur afin de reconnaitre sa défaite ("to concede") et de le féliciter. Mais au regard de ce nouveau tweet, la chaine CNN comprend que Donald Trump "ne compte pas reconnaitre sa défaite".  CNN titre aussi "Trump ne prévoit pas de recevoir Biden à la Maison Blanche". 

22h55 - Donald Trump retourne sur Twitter. Il maintient qu’il a "gagné l’élection, qu’il a obtenu 71 millions de votes et que ses observateurs ont été interdits d’accés dans les bureaux de vote. DES millions de bulletins de vote par correspondance ont été envoyés à des électeurs qui ne les avaient pas demandés !" Tout ceci en MAJUSCULES :

22h50 - Pour célébrer la victoire de son candidat, quoi de mieux que de danser et se moquer du perdant ? Des supporters de Joe Biden dansent sur YMCA, le titre des Village People que Donald Trump a utilisé à la fin de chacun de ses derniers meetings… sans l’accord des producteurs

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

22h30 - Les médias du monde entier saluent les uns après les autres Kamala Harris la pionnière, à la fois première femme vice-présidente de l'Histoire et première personne de couleur à ce poste

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

22h15 - Le sénateur démocrate Bernie Sanders, ancien candidat à la primaire salue Joe Biden et rappelle qu’il va être confronté à "d’énormes défis"

22h10 - Le quotidien Washington Post annonce qu'un recours déposé en Arizona par les républicains pour de soit disant fraudes dans les bulletins de vote allait finalement être abandonné

22h02 - Le journaliste de l’AFP qui suit Donald Trump et la Maison Blanche Jérome Cartillier nous apprend que plus aucun journaliste (et donc caméra) ne verra le président Trump aujourd’hui. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

21h47 - L'hebdomadaire Time rappelle l'un des principaux défis de Joe Biden président : "réconcilier l'Amérique avec la science", notamment après la gestion de la Covid par Donald Trump 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

21h23 - Le Wall street journal tente dans un article de comprendre ce que sera le programme économique de Joe Biden : "Pour les entreprises, Biden augure d'une présidence moins favorable mais plus prévisible"

21h14 - La partie de golf est finie. Après avoir swingué durant l'après-midi dans golf de Virginie, Donald Trump est de retour à la Maison blanche. Il risque de trouver pas mal de bruit sous ses fenêtres

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

21h00 - Un des slogans qui semble émerger parmi les supporters démocrates qui se rassemblent un peu partout dans le pays : "Bye, done". Ca sonne comme "Biden", mais ça veut dire "Au revoir, fini". Trump ne devrait pas apprécier le jeu de mots

20h41 - Après Emmanuel Macron, Jean-Yves le Drian, ministre français des Affaires étrangères, félicite à son tour Joe Biden. Il parle d'une relation "rééquilibrée" entre les deux pays, et appuie sur l'intérêt du "multilatéralisme", honnis par Donald Trump

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

20h24 - L'hebdomadaire culturel New Yorker, soulagé, tweete : "L'ère Biden commence. La démocratie américaine a survécu à Donald Trump"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

20h17 - Les réactions internationales se poursuivent. La chancelière allemande Angela Merkel a "félicité" Joe Biden. "Notre amitié transatlantique est irremplaçable si nous voulons surmonter les grands défis de notre temps"

20h10 - L’OTAN félicite Joe Biden : "Je connais Joe Biden, c'est un solide partisan de notre Alliance, et je suis impatient de travailler étroitement avec lui. Une Otan robuste est une bonne chose pour l'Amérique du Nord comme pour l'Europe", écrit sur Twitter le patron de l’OTAN, Jens Stoltenberg. L'Organisation du traité de l’Atlantique nord a été malmenée par Donald Trump, qui la jugeait obsolète et onéreuse.

19h57 - On a attendu 4 jours, enfin le résultat du Nevada est tombé : 49,9% pour Biden et 47,9% pour Trump. Les 6 grands électeurs vont donc à Joe Biden qui en totalise maintenant 290 (soit 20 au delà de ce qui est nécessaire) contre 214 à Trump. 

19h52 - Jill Biden est donc la nouvelle "première dame" des États-Unis.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

19h43 - Ils sont de plus en plus nombreux à faire la fête devant la Maison blanche et à crier "No more year" en écho au "Fore more years" que la foule scandait dans les meetings de Donald Trump. Les scènes de liesses se multiplient dans toutes les grandes villes Atlanta, Philadelphie, New York où des milliers de personnes fêtent la victoire de Biden.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Mitt Romney est le premier ténor républicain à féliciter Biden.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

19h40 "Donald Trump ne concèdera pas l'élection à Biden" C'est Rudolph Giuliani, l'un des avocats de Donald Trump qui l'a déclaré lors de sa conférence de presse à Philadelphie. "De toute évidence, il ne va pas concéder quand au moins 600 000 bulletins de vote sont en question", a déclaré Giuliani.

19h34 - Personne ne sait, pour l'instant, comment Donald Trump va réagir publiquement à sa défaite et quels sont ses projets. En tout cas, lors d’un meeting électoral en Georgie, il avait déclaré "Si je perds contre Biden, le pire candidat de l’histoire de la politique électorale américaine, je devrais quitter le pays." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

19h10 - D'un président à un autre président : "Congratulations à mes amis Joe Biden et à Kamala Harris" écrit Barack Obama qui a énormément  donné de sa personne pour cette victoire. "Ils ont remporté une victoire historique et décisive". Joe Biden "va faire face à une série de challenges extraordinaires qu'aucun président entrant n'a jamais eu, ajoute Barack Obama, une pandémie qui fait rage, une économie inégalitaire, une démocratie en danger et un climat en péril".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

19h00 - Emmanuel Macron félicite le nouveau président américain, en français et en anglais : "Les Américains ont désigné leur Président. Félicitations @JoeBiden et @KamalaHarris ! Nous avons beaucoup à faire pour relever les défis d’aujourd’hui. Agissons ensemble !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Boris Johnson, le premier ministre britannique et Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, ont également félicité Joe Biden et Kamala Harris. Charles Michel, président du Conseil européen, plaide pour un "partenariat solide" avec les États-Unis

18h50 - Invitée de France Inter, Leah Pisar, démocrate, proche de la campagne de Biden et ancienne membre de l'équipe de campagne de Clinton dit son soulagement. "J’ai l’impression de respirer pour la première fois depuis quatre ans. Joe Biden pourra faire beaucoup de choses, on ouvre une ère de la coopération" explique-t-elle.

18h45 - "Mémorable victoire !" écrit l'ancien président Bill Clinton "L'Amérique a parlé et la démocratie a gagné. Nous avons maintenant un président désigné et un vice-président désigné qui nous serviront tous et nous rassembleront tous."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

18h40 - Rudolph Giuliani, l'un des avocats de Donald Trump, a donné une conférence de presse à Philadelphie faisant état de toujours les mêmes accusations sur l'impossibilité de surveiller le dépouillement ou sur des morts qui auraient voté. Invité de France Inter, Alix Meyer, Maître de conférences en civilisation américaine, rappelait que, pour l'instant; la quasi-totalité des recours intentés par l'équipe Trump ont été déboutés.

"Les recours vont être intentés à partir de lundi", prévient-il, en précisant qu'une "équipe d'environ 50 à 60 observateurs, superviseurs des élections, vont témoigner pour dire qu'ils ont été privés du droit d'inspecter les différentes urnes".

18h37 - Premier discours de Président : Joe Biden s'exprimera ce soir à 20H00 depuis son fief de Wilmington. 

18h30 - "Nous l'avons fait, Joe" Kamala Harris a été filmée au moment où elle apprend la victoire du ticket démocrate

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

18h28 - Des Américains célèbrent la victoire de Joe Biden dans la rue à Washington, comme le montre ce journaliste de l'AFP sur place: 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

18h17 - Sur France Inter, l'ancien ambassadeur de France à Washington "craint" que Joe Biden ait du mal à réconcilier les deux Amériques qui se sont opposées lors de ce scrutin. "Biden a les mots qu'il faut et il est impossible de détester Joe Biden. Il va jouer de cette empathie pour faire un pont vers les Républicains mais les dirigeants du parti n'y répondront pas. La tension est très forte dans le pays", dit le commentateur.

18h16 - Les images des différentes chaînes américaines montrent les manifestants pro Biden danser dans les rues des grandes villes comme New York ou Washington

Des scènes de liesse aux Etats-Unis, en direct sur CNN
Des scènes de liesse aux Etats-Unis, en direct sur CNN

18h05 - L'un des commentateurs politiques de CNN, qui n'a quasiment pas quitté l'antenne depuis quatre jours, ému aux larmes au moment de l'annonce de la victoire de Biden. "C'est plus facile maintenant de dire à nos enfants 'être une bonne personne ça compte'"

18h00 - Le premier tweet de Biden Président : "Amérique, je suis honoré que vous m'ayez choisi pour diriger notre grand pays. Le travail qui nous attend sera difficile, mais je vous le promets : je serai le président de tous les Américains, que vous ayez voté pour moi ou pas. Je garderai la foi que vous avez placée en moi".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La nouvelle vice-présidente écris : "Mettons-nous au travail". "Dans cette élection, il s'agit de beaucoup plus que de Joe Biden ou moi-même. Il s'agit de l'âme de l'Amérique et de notre détermination à nous battre pour elle. Nous avons beaucoup de travail devant nous. Mettons-nous au travail" écrit-elle.

17h50 - Dans un communiqué, Donald Trump accuse Joe Biden de se "précipiter pour se présenter faussement" en vainqueur. "Nous savons tous pourquoi Joe Biden se précipite pour se présenter faussement en vainqueur et pourquoi ses alliés dans les médias tentent avec autant d'efforts de l'aider : ils ne veulent pas que la vérité éclate", écrit Trump. "Le constat simple est que cette élection est loin d'être terminée", prévient-il.

17h25 - CNN, NBC, CBS, Fox News, le New York Times et AP annoncent que selon leurs calculs Joe Biden est élu 46e président des États-Unis

17h15 - Le vote populaire est très largement en faveur de Joe Biden : 4 millions de voix d'avance pour le candidat démocrate soit 50,5% pour Biden et 47,7% pour Trump.

17h05 - En Arizona, l'écart diminue entre Biden et Trump : 49,5% et 48,9%. 97% des bulletins ont été comptabilisés jusqu'ici.

16h40 - Donald Trump a quitté la Maison blanche pour aller jouer au golf en Virginie... Non sans prendre le temps de twitter pour parler de sa "victoire, et de loin".

Le point samedi à 16h30 - Le dépouillement se poursuit encore et toujours

Pennsylvanie : 28.833 voix d'avance pour Biden, 49,6% des voix pour le candidat démocrate et 49,1% à Donald Trump. 96% des bulletins ont été dépouillés.
20 grands électeurs sont en jeu

Géorgie : 49,4% pour Biden et 49,3% pour Trump. Joe Biden dispose désormais de 7.248 voix d'avance alors que 99% les bulletins de vote ont été dépouillés.
16 grands électeurs en jeu

Arizona : 95% des bulletins ont été dépouillé et on dénombre 29.861 voix d'écart au profit de Joe Biden à 49,6% contre 48,6 pour Trump. 94% des bulletins ont été dépouillés.
11 grands électeurs en jeu

Nevada : 49,8% pour Joe Biden et 48,0 pour Donald Trump et 22.657 voix d'avance pour le candidat démocrate après dépouillement de 93% du total estimé des bulletins.
6 grands électeurs en jeu

15h45 - Après une série de tweets, modérés par Twitter et où le président dénonce encore des fraudes sans donner de preuves, Donald Trump annonce une conférence de presse de ses avocats, dont Rudolph Giuliani, à Philadelphie (Pennsylvanie) à 17h30. La Pennsylvanie fait partie des États dont l'issue est encore incertaine, mais surtout c'est l'État qui rapport 20 grands électeurs.

13h10 Sur France Inter Franck Mathevon, envoyé spécial, explique pourquoi le décompte des bulletins prend tant de temps. Les votes par correspondance, très nombreux en raison de l'épidémie de coronavirus arrivent par la Poste et sont sont acceptés après le jour de l'élection. Ils proviennent aussi des militaires et des Américains à l'étranger. Il faut les vérifier en même temps que les autres bulletins, dans les moindres détails : fautes d'orthographe, identité à vérifier. Chaque voix compte puisque l'écart entre les deux candidats est très serré. 

10h04 - A Wilmington, le fief de Biden, certains partisans ne cachent pas leur joie et leur humour. "J'ai survécu au Covid-19 et au virus-45", référence à Donald Trump le 45e président des USA

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

09h58 - Donald Trump et ses partisans crient à la fraude, sans aucune preuve. Le New York Times, plus grand quotidien américain, publie sur Twitter : "Vendredi, une rumeur s’est propagée sur internet. 21 000 électeurs morts auraient voté en Pennsylvanie. Plus de 11,3 millions de personnes l’ont vu sur Facebook. Le problème : ce n’était pas vrai"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

09h04 - Dans le Nevada, Joe Biden pourrait remporter les 6 grands électeurs de l’État. Pour l’instant il devance Donald Trump de 22 657 voix. Il reste 60 000 bulletins à dépouiller mais ce ne sera pas fini pour autant, explique notre reporter sur place Valentin Dunate. "En plus des bulletins validés, il y a des votes ‘provisional’, c’est-à-dire des bulletins qui ne sont pas encore comptabilisés car ils comportent des erreurs. Une faute d’orthographe sur le nom, une réponse entourée au lieu de cochée", décrit Valentin. Il faut alors que le centre de dépouillement rappelle un par un tous les auteurs de ces votes en attente et qu’ils viennent valider leur vote. "Cela peut prendre plusieurs jours mais ensuite, aucune contestation n’est possible", selon le journaliste. Dans le Nevada, ces voix peuvent faire la différence. Un suspens ou un supplice, tout dépend.

08h44 - Stay with us. Et non, pas de breaking news. Toujours pas de président et les médias américains entament leur cinquième jour de spéciale. Dans sa revue de presse, Jean-Philippe Balasse, scrute la presse US. "Il est temps d’en finir avec ce cauchemar américain", écrit Roger Cohen du New York Times dans sa tribune, "la vérité est morte, la décence a été piétinée, la science bafouée, la division attisée. Donald Trump est un charlatan, un narcissique qui ne connaît que la menace, un sale gosse à qui on arrache sa friandise"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

08h41 - Invités du weekend sur Inter, Benjamin Haddad, directeur Europe du think tank Atlantic Council et Justin Vaisse, fondateur et directeur du Forum de Paris sur la Paix décryptent :

Benjamin Haddad : "Ce résultat plus serré que prévu pose des questions sur les conditions d'exercice du pouvoir. Biden a fait un discours présidentiel, il a parlé de rassemblement. Il a parlé des grands sujets à traiter, et a consulté des grands experts pour anticiper une prise de pouvoir en janvier"

Si Biden devait être élu, Justin Vaisse estime qu'"il faudra créer une vraie politique anti-Covid, l'urgence pour Biden c'est de trouver une réponse nationale unifiée", après "une gestion désinvolte de cette crise" par Donald Trump.

--> Interview à réécouter ici

08h33 - Chez nos journaliste aussi, c'est le casse-tête. Gregory Philipps, correspondant permanent de Radio France à Washington, fait le point avant son direct :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

08h14 - À Atlanta en Géorgie, la lutte est serrée. L'avance de Joe Biden n'est que de 4430 voix. Le secrétaire d’Etat de la Géorgie a annoncé un recomptage car la marge d’erreur est trop faible (moins de 1%). Sur place, notre envoyée spéciale Gaële Joly, a assisté à un rassemblement de partisans de Trump devant le centre de dépouillement : "Rouge, on est des purs rouge", revendique Jason, "hors de question que Biden l’emporte, c’est une élection truquée. Il va falloir attendre longtemps avant d’avoir un nouveau président", mais le jeune homme l'affirme, si Donald Trump reconnait sa défaite, il l'acceptera. 

08h02 - Au QG de Joe Biden à Wilmington, notre reporter Claude Guibal a suivi le discours du candidat démocrate aux côté de ses supporters, "quand j'ai vu la courbe s'inverser en Pennsylvanie je me suis mis à pleurer car j’ai compris que c’était gagné", lui a confié une femme, tandis qu’une autre a préféré ne pas s’avancer, "Joe Biden a raison d’être prudent car il n’a pas encore gagné"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

07h46 - Sur France Inter, William Genieys, directeur de recherches au CNRS, spécialiste de la politique américaine, analyse la prise de parole de Joe Biden : "Le vrai problème, c’est qu’on a presque un président et deux Amériques. Celle des démocrates qui a gagné sans la vague bleue et celle des républicains incarnée par Donald Trump avec beaucoup de gesticulations dans laquelle on joue le jeu de s’être fait voler une élection. Derrière cela, on retrouve l’Amérique des origines qui s’oppose : l’Amérique des périphéries, des territoires, celle que décrivaient Jefferson et Tocqueville, et de l’autre côté, l’Amérique centralisatrice et urbaine qui était celle de Hamilton chez les pères fondateurs et de Roosevelt".

Il y a là, deux Amériques qui se tournent le dos et qu’il faudra réconcilier, d’où, peut-être la stratégie de Biden aujourd’hui de faire quelques pas en profil bas"

07h30 - Un petit point sur le dépouillement avec notre correspondant permanent à Washington : 

"Il y a toujours quatre États en balance : Pennsylvanie, Géorgie, Arizona et Nevada. Tous les regards braqués ce matin sur la Pennsylvanie. Si Joe Biden décroche les 20 grands électeurs de cet Etat, il devient 'président élu'". Il reste 80 000 bulletins à dépouiller en Pennsylvanie, mais l’avance de Biden ne cesse de croître, "pour le moment le candidat démocrate a 28 833 voix d’avance mais les médias restent prudents". Ils attendent en effet de sortir de la marge d’erreur, et préfèrent attendre que l’avance soit de 35 000 voix minimum, ce qui explique que cela prenne autant de temps. 

"Autre scenario", poursuit Gregory, "Trump reconnaît sa défaite mais vu les tweets de la nuit dernière, cela semble peu probable"

07h26 - Dans une série de tweets, après son discours, Joe Biden appelle à la réconciliation, après une campagne abrasive et un scrutin tendu. Il écrit notamment : "Nous sommes peut-être adversaires - mais nous ne sommes pas des ennemis. Nous sommes des Américains"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

07h13 - Biden se rapproche, Trump s’accroche. Sur France Inter, Soufian Alsabbagh, spécialiste de la politique intérieure américaine et du parti républicain, explique : "Electoralement, Trump le sait déjà, il a perdu cette élection. Le seul moyen qu’il a de gagner à présent c’est de faire ce qu’il a toujours fait, c’est-à-dire créer le chaos et la confusion, remettre en cause le système électoral, accuser les démocrates de fraude même si à ce stade les républicains n’ont apporté aucune preuve"

Au-delà du bazar médiatique et judiciaire, les options de Donald Trump commencent à être sérieusement limitées"

07h04 - En Pennsylvanie, l’ambiance est "de plus en plus festive chez les démocrates" qui se rassemblent près du centre de dépouillement, constate Maxime Tellier, envoyé spécial de Radio France à Philadelphie. Alors que non loin, les supporters de Donald Trump scandent : "Biden not my president"

06h43 - Une égalité au Sénat ? Alors que le décompte des bulletins est toujours en cours, la course se joue aussi au Sénat. 35 sièges, soit un tiers de la chambre haute, étaient à renouveler le 3 novembre. Trois Etats doivent encore donner leur résultat, dont la Géorgie. Dans cet Etat du sud, déjà très disputé pour la présidentielle, un deuxième tour est obligatoire. Et il aura lieu le 5 janvier. Deux sièges sont en jeu. Et d’après les projections des médias américains, si les démocrates les remportent, ils seront à égalité avec les républicains au Sénat : 50 sénateurs de chaque côté. Si ce scénario se réalise, ce sera au vice-président de trancher en cas de conflit. Soit Kamala Harris, soit Mike Pence

06h06  : Et pendant ce temps-là le Covid. Le chef de cabinet de Donald Trump, Mark Meadows, a été testé positif au coronavirus, selon CNN. L'épidémie atteint de nouveaux records aux Etats-Unis. Vendredi, 121 337 nouveaux cas ont été enregistrés. Depuis le début de la pandémie, 235 000 personnes sont mortes du Covid dans le pays. Dans son discours de la nuit, Joe Biden a assuré que si il gagnait l'élection, il mettrait en place "un plan d'action pour contrôler l'épidémie" dès son premier jour

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

04h49 : "Nous n'avons pas encore de victoire mais les chiffres sont clairs : nous allons gagner !" dit Joe Biden, le sourire aux lèvres depuis Wilmington. "74 millions de votes, c'est plus que les votes reçus par n'importe ticket. Nous sommes au dessus de Trump de 4 millions de voix et ça continue à augmenter. Ce nombre record d'américain a choisi le changement pour que le pays se rassemble et arrête de se diviser. Dépassons la haine et rassemblons nous pour soigner cette nation je travaillerai aussi dur pour ceux qui ont voté pour moi que pour ceux qui ont voté contre moi. Nous n'avons plus de temps à perdre pour les politiques partisanes."

Joe Biden a donné les priorités de sa feuille de route et la principale : agir "dès le premier jour" contre la pandémie de Covid. Pour cela il travaille déjà, dit-il, avec un collège d'experts.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

04h43 : 49.6% pour Biden contre 49.1% pour Trump et 28.833 bulletins d'écart, ce sont les nouveaux pourcentage en Pennsylvanie ou Biden progresse encore.

02h38 - Nouveau nombre record de contaminations en une journée : les États-Unis ont enregistré plus de 127.000 cas positifs au coronavirus en 24 heures vendredi, et ce triste record se répète pour le troisième jour consécutif. Les États-Unis ont enregistré au total plus de 9,7 millions de cas depuis le début de la pandémie que Donald Trump a en permanence minimisé.

02h18 - pour patienter en attendant la prise de parole de Joe Biden, ou la fin du dépouillement au Nevada...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

01h56 - Le juge Alito de la Cour suprême a ordonné à la Pennsylvanie de séparer les bulletins de vote reçus après le jour des élections. Prévoyantes, les autorités locales avaient ordonné de décompter ces bulletins distinctement, afin de pouvoir les retirer du total s'ils devaient être invalidés. La cour a par contre rejeté la demande des républicains de cesser de compter ces bulletins de vote par correspondance. La mesure ordonnée par le juge Alito est conservatoire, en attendant l'examen du dossier par la Cour suprême.

01h30 - quand Dieu seul peut t'aider... Des supporters de Donald Trump prient pour sa réélection face au bâtiment où on est en train d'effectuer le décompte des bulletins.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le point à 01h00 ce samedi - Le dépouillement se poursuit toujours dans les 5 États-clés

Pennsylvanie : 14.923 voix d'avance pour Biden et 49,5% des voix pour Biden et 49,2% à Donald Trump, mais les voix de 40.000 militaires environ doivent encore être prises en compte.
20 grands électeurs en jeu

Géorgie : Joe Biden dispose désormais de 4.175 voix d'avance alors que 99% les bulletins de vote ont été dépouillés. À 49,4% pour Biden et 49,3% pour Trump, un nouveau décompte des voix sera est prévu.
16 grands électeurs en jeu

Caroline du Nord : Donald Trump mène de près de 77.000 voix, alors qu'il reste environ 5% de bulletins à dépouiller. Dans cet État les bulletins reçus d'ici le 12 décembre seront comptabilisés s'ils ont été postés le 3.
15 grands électeurs en jeu

Arizona : 40.000 voix d'écart au profit de Joe Biden à 49,9% contre 48,6. 94% des bulletins ont été dépouillés.
11 grands électeurs en jeu

Nevada : 22.500 voix d'avance et 49,8% pour Joe Biden et 48,0 pour Donald Trump, après dépouillement de 93% du total estimé des bulletins.
6 grands électeurs en jeu

23h55 - Dans un tweet qui arrive après 5 heures de silence - un record - et alors qu'on attend la prise de parole de Joe Biden, Donald Trump écrit que Joe Biden ne doit pas revendiquer la victoire de manière "illégitime". "Je pourrais aussi faire cette affirmation" écrit Trump (qui l'a déjà fait jeudi). "Les procédures judiciaires ne font que commencer !"

23h30 - Le maire de Philadelphie a un conseil pour Donald Trump, "mettre son pantalon de grand garçon", admettre qu'il a perdu et congratuler le gagnant comme l'ont fait Jimmy Carter, Georges W. Bush et Al Gore.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

23h10 - Nouveau recours devant la Cour suprême. Le parti républicain de Pennsylvanie veut que la Cour suprême des États-Unis ordonne de stopper le dépouillement des bulletins de vote arrivés par courrier après le 3 novembre dans cet État. Ils réclament aussi que la haute cour revienne sur son refus de se prononcer en urgence sur ce sujet en octobre. 

Le point à 23h - Le dépouillement n'est toujours pas achevé dans 5 États-clés où la course très serrée.

Géorgie
99% des votes ont été comptabilisés. Joe Biden enregistre 4.263 voix de plus que Donald Trump soit 49,4% pour Biden contre 49,3%.
16 grands électeurs sont en jeu.  

Pennsylvanie
96% des votes ont été comptabilisés. Joe Biden compte environ 14.540 voix de plus que le président Trump sur 6,5 millions de votes dépouillés. 49,5% pour Biden contre 49,3% pour Trump.
20 grands électeurs en jeu.  

Caroline du Nord
95% des votes ont été comptabilisés. Trump mène d'environ 77.000 suffrages sur Joe Biden. 50,0% contre 48,6%. Mais attention, dans cet État, les votes par correspondance envoyés au plus tard le jour de l'élection, sont acceptés s'ils arrivent dans les neuf jours suivants.
15 grands électeurs en jeu.   

Nevada
92% des votes ont été comptabilisés. Joe Biden comptabilise 20.100 suffrages de plus que Donald Trump. 49,7% contre 48,1%.
6 grands électeurs en jeu.

Arizona
90% des bulletins ont été comptabilisés. On enregistre pour l'instant un écart de 39.769 voix en faveur de Joe Biden. 49,9% des suffrages, contre 48,6% à Donald Trump.
11 grands électeurs en jeu. 

21h37 - Selon l'agence de presse Reuters, le Comité national du Parti républicain a l'intention de lever 60 millions de dollars pour financer les procédures judiciaires de contestation des résultats alors que de multiples recours en justice ont déjà été déposés dans plusieurs États et que le président ne cesse de dénoncer des fraudes sans en apporter la preuve.

21h03 - Pour certain l'affaire est entendue...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

20h11 - Au Nevada, l'avance de Joe Biden a presque doublé vendredi et atteint maintenant 20 000 voix. Environ 9% des voix de l'État restent à dépouiller

19h35 - "Je ne renoncerai jamais au combat pour vous et pour notre nation"
Donald Trump publie un nouveau communiqué : "Nous pensons que le peuple américain mérite d'avoir une transparence totale dans le dépouillement et dans la certification des élections, et qu'il ne s'agit plus d'une seule élection, il s'agit de l'intégrité de notre processus électoral. Depuis le début, nous avons dit que tous les bulletins de vote légaux doivent être comptés et tous les bulletins illégaux ne doivent pas l'être, mais nous avons rencontré à chaque moment la résistance des démocrates sur ce principe de base. Désormais nous poursuivrons ce processus à travers tous les aspects de la loi pour garantir que tous les Américains aient confiance en notre gouvernement. Je n'abandonnerai jamais le combat pour vous et notre Nation."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

18h45 - Pour le sénateur républicain Mitt Romney, "le président est dans son droit quand il demande un recomptage" des votes, mais Donald Trump "a tort de dire que l'élection a été truquée, corrompue et volée". "Dire cela nuit à la cause de la liberté ici et à travers le monde, affaiblit les institutions qui sont au coeur de la République et enflamme de manière imprudente des passions destructrices et dangereuses", ajoute celui qui fut par le passé candidat à la présidence des Etats-Unis dans un message sur Twitter.

18h20 - Selon un membre de sa campagne, Joe Biden devrait s'adresser à la nation américaine dans la soirée.

18h - Au vu des résultats toujours aussi serrés et évolutifs, aucun média américain ne se risque à donner la victoire à Biden. En Géorgie l'écart est trop infime (1 500 voix), 4.169 voix restent à attribuer et les bulletins vont être recomptés. En Pennsylvanie l’écart est pour l'instant de8 800 voix à 95% du dépouillement.

17h - La cheffe démocrate du Congrès, Nancy Pelosi, qualifie Biden de "président élu" : "Nous n’avons pas gagné toutes les batailles à la Chambre des représentants, mais nous avons gagné la guerre", lâche-t-elle.

16h42 - Ambiance. Selon le New-York Times, Andrew Bates, un porte-parole de l'équipe Biden explique en off que si Trump refuse de concéder la défaite, il peut être expulsé de force de la Maison-blanche, relaie notre correspondant Grégory Philipps :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

16h40 - Le secrétaire de l’État de Géorgie annonce le recompte des votes. Ce n'est ceci dit pas une surprise : il y a moins de 0,5 points d'écart entre les deux candidats, la loi oblige donc à recompter les bulletins.

16h11 - Danse de la victoire aussi à Washington, constate notre reporter Benjamin Illy, sur l'air du tube de Luis Fonsi "Despacito" : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

16h07 - Trump de retour sur Twitter pour commenter la courte tête prise par Biden en Pennsylvanie. "Philadelphie a une mauvaise histoire en terme d'intégrité lors des élections", dit-il en relayant des propos d'un journaliste de la chaîne Fox Business.

15h50 - La danse de la (presque) victoire ? Des habitants de l'ouest de Philadelphie célèbrent la courte avance prise par Biden dans leur État de Pennsylvanie, où Trump menait jusque là, a filmé une journaliste :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

15h40 - L'équipe de campagne de Donald Trump affirme que l'élection n'est "pas finie", au moment où son adversaire Joe Biden est à un pas de la Maison Blanche après être passé devant le président républicain dans l'Etat-clé de Pennsylvanie.

"Cette élection n'est pas finie. Les projections erronées proclamant la victoire de Joe Biden sont basées sur des résultats loin d'être définitifs dans quatre Etats", a déclaré dans un communiqué Matt Morgan, un responsable de l'équipe de Donald Trump.

15h18 - Dans un dépouillement qui avançait au compte-gouttes, la tendance s'est inversée en début de matinée (heure américaine) en Pennsylvanie : mené depuis le scrutin de mardi, Biden devance désormais Trump d'un peu plus de 5 000 voix.

15h15 - Biden "sur le point de devenir président", titre la chaîne de télévision CNN

14h52 - URGENT : Biden passe en tête en Pennsylvanie, selon de grands médias comme le New-York Times et CNN (même si ça reste très serré, 49,4% contre 49,3%). Si Biden remporte cet Etat clé, il gagne 20 grand électeurs et devient le 46e président des Etats-Unis.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

14h50 - Vous avez raté le début de cette course interminable ? Pas de panique : nous avions commencé à suivre l'élection minute par minute à 3h du matin mercredi. À retrouver en cliquant juste ici

14h30 - L'avantage de Biden à la Une de plusieurs grands quotidiens américains.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

13h57 - Le leader républicain au Sénat brise le silence. "Voilà comment ça doit se passer dans notre formidable pays : chaque vote légal devrait être compté. Tous les votes soumis illégalement ne devraient pas."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

13h50 - On devrait bientôt être fixé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

13h36 - Invitée de France Inter, Laurence Nardon, spécialiste du programme Amérique du nord de l’Ifri (Institut français des relations internationales), "on observe que l’establishment du parti républicain (pas la base de Trump) prend ses distances avec ce président qu’il n’a jamais aimé et qu’il a utilisé pendant quatre ans parce qu'il servait son programme. Il est clair que si Trump perd l’élection, les grands noms du parti républicain ne le soutiendront plus parce que ce personnage ne leur a jamais vraiment plu. En revanche, les idées du trumpisme ne vont pas disparaître, même au sein du parti. Son courant idéologique va rester et peut-être même se solidifier"

13h20 - Trump est une tortue obèse. Dans le journal de 13h, retour sur l'un des évènements de la nuit. Plusieurs médias ont coupé le discours de Donald Trump en direct, estimant qu'il mentait. CNN n'a pas fait ce choix mais l'un de ses présentateurs vedettes Anderson Cooper, s'est lâché sur la prestation du républicain : "C'est le président des Etats-Unis, la personne la plus puissante au monde, mais nous on le voit comme une tortue obèse sur le dos qui s'agite sous le soleil brûlant en train de réaliser que son temps est révolu. La neutralité journalistique en prend un coup. Il n'a pas accepté et entraîne tout le monde dans sa chute y compris ce pays".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

13h11 - A Washington, des prières pour Donald Trump. A genoux, en cercle, ils sont une poignée à voter pour le président, constate notre reporter, Benjamin Illy. "N'abandonnez pas, on vous aime et votre cause est juste", implore une pro-Trump

13h03 - Dans le journal de 13h de Bruno Duvic, notre correspondant à New York, Loïg Loury fait un point sur le dépouillement après trois nuits de décompte. "L'inversion de la courbe, on l'a attendu toute la nuit. Cela s'est fait centaine de voix par centaine de voix. Ce n'est pas une surprise car on décompte en ce moment les votes urbains et les votes par correspondance. On attend le même scenario en Pennsylvanie, Joe Biden devrait virer en tête dans la journée et l'Etat pourrait jouer les arbitres". Attention, prévient Loïg, "nous ne sommes pas encore proche de la proclamation des résultats officiels, les marges sont extrêmement étroites et à un certain seuil, cela peut engendrer automatiquement des recomptages"

12h31 - Dans le Nevada, où seulement 89% des bulletins ont été dépouillés, Joe Biden est pour l'instant en avance. En 2016, les démocrates l'avaient déjà remporté. Pour le site de référence de l'actualité politique The Hill, la victoire de Biden dans cet Etat ne fait aucun doute

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

12h17- Biden prend encore un peu plus d'avance en Géorgie. +1096 voix pour le candidat démocrate. Si on parle autant de la Géorgie, c'est qu'elle peut vraiment approcher Joe Biden de la présidence. Si il gagne, il serait à une voix des 270 grands électeurs requis pour devenir président. Mais en plus, il ferait basculer cet Etat du Sud, républicain depuis 1992.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

11h36 - L'Amérique bouleversée. Grégory Philipps, correspondant de Radio France à Washington, partage sur Twitter les larmes de Stephen Colbert, humoriste de CBS après le discours de Trump cette nuit. Le président américain avait parlé de "votes légaux" et "illégaux".  Pour Stephen Colbert, atterré, Trump "a posé un voile sur notre droit le plus sacré. Depuis la salle de presse de la Maison blanche. Notre maison, pas la sienne"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

11h11 - Trump s'enerve sur Twitter... à propos de Twitter : "Twitter est hors de contrôle. Tout cela est possible grâce au cadeau du gouvernement de la section 230".  Cette législation américaine fixe le cadre des responsabilités des réseaux sociaux est souvent ciblée par Donald Trump. Elle leur permet de réguler les contenus et de les censurer. Depuis mardi, Twitter a signalé de nombreux tweets du président car leurs contenus étaient "contestés" et susceptibles d'être "trompeurs"

10h48 - Biden dépasse Trump en Géorgie. On sentait la remontada du candidat démocrate depuis ce matin. Joe Biden est désormais devant Trump dans cet Etat du sud avec 917 voix d'écart.

"Biden approche des 270" grands électeurs, selon CNN
"Biden approche des 270" grands électeurs, selon CNN

10h20 - Faisons un point sur la situation dans les États qui n’ont pas encore livré leurs résultats : 

  • En Géorgie (16 grands électeurs), Biden grignote son retard : plus de 98% des voix dépouillées, Donald Trump est en avance et l'écart est de 463 voix
  • Dans le Nevada (6 grands électeurs), le camp Biden confiant : 89% des voix dépouillées, Joe Biden est en avance et l'écart est de 11438 voix
  • En Pennsylvanie (20 grands électeurs), les bulletins qui restent sont ceux envoyés par correspondance, donc favorables aux démocrates : 95% des voix dépouillées, Donald Trump est en avance et l'écart est de 18229 voix
  • En Arizona (11 grands électeurs) : 90% des voix dépouillées, Joe Biden est en avance et l'écart est de 47052 voix
  • En Caroline du nord (15 grands électeurs) Trump mène largement : 95% des voix dépouillées et l'écart est de 76737 voix

09h30 - Joe Biden toujours dans la course en Géorgie. L'écart entre les deux candidats se resserre : 463 voix d'écart, soit environ 0,0095%. Si la différence reste aussi mince, Donald Trump aura effectivement un recomptage. Mais pas en raison de ses recours. Aux Etats-Unis, si l'écart est inférieur à 1%, le recomptage est obligatoire.

09h14 - Christine Ockrent, invitée des Informés de France Info, décrit Donald Trump qui se "désagrège sous l’impact du réel". La journaliste analyse : "Plus il met en cause avec mépris ce qu’il appelle des votes illégaux, plus il met en cause les centaines de volontaires qui dépouillent les bulletins de vote. Et plus il met en cause les citoyens du pays et les institutions des Etats-Unis, plus il sera impossible pour les Cour suprême des Etats de prendre en compte les recours du camp Trump"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

09h00 - En 20 minutes, l'avance de Trump en Géorgie a fondu de moitié. Le président devant désormais Joe Biden de 665 voix, selon le New York Times.

08h50 - Tout peut se jouer en Pennsylvanie. Donald Trump devance Joe Biden, mais le candidat démocrate ne cesse d'engranger des voix. En effet, ce sont les bulletins par correspondance qui sont en ce moment dépouillés, et ils sont plutôt favorables aux démocrates. Si Joe Biden remporte les 20 grands électeurs de cet Etat, ce serait triplement symbolique tweet Gregory Philipps :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

08h35 - Bertrand Badie, spécialiste des relations internationales, dans Le Grand entretien de France Inter : "Les États-Unis sont en train de donner au monde une image qui s’aggrave, avec le côté incompréhensible de ce genre de situations, qui entachent la légitimité des institutions américaines"

08h29 - Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, chroniqueuse au New York Times, analyse sur France Inter : "On n'est pas encore dans une crise institutionnelle. On est, en revanche, en pleine confusion. (...) Donald Trump continue dans sa stratégie de pousser la tension à l'extrême"

08h24 - Résultats de plus en plus serrés en Géorgie (16 grands électeurs). Joe Biden rattrape son retard. Seuls 1267 voix séparent le démocrate de Donald Trump, qui mène depuis hier. Plus de 98% des bulletins ont été dépouillés

08h17 - Le discrédit jeté par Donald Trump sur le processus électoral vient ternir un peu plus un "modèle démocratique" américain qui a bien perdu de son attrait depuis que Toqueville ou Clémenceau, au 19ème siècle, venaient de France pour l’étudier. L’analyse de Pierre Haski :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

08h07 - Des chiens qui votent à Vegas. Valentin Dunate, notre reporter dans le Nevada raconte que la situation se tend dans cet Etat dont on attend encore les résultats. "Ici, devant le centre de dépouillement de Las Vegas, plusieurs centaines de personnes sont venues contester" la poursuite du dépouillement. "Le groupuscule d’extrême-droite des Proud boys est aussi présent, ce qui explique le dispositif important de police déployé", décrit Valentin. Galvanisés par les affirmations de fraudes de Donald Trump cette nuit, les manifestants républicains n’hésitent pas à dire que l’élection est truquée, que des "morts ont voté à Vegas", oui des morts et mêmes des animaux, "tout à l’heure, une femme toute de rouge vêtue a garanti que des chiens avaient voté". C'est dire la différence entre les croyances et les faits

Des supporters de Donald Trump devant le centre de dépouillement de Las Vegas dénoncent des "bulletins frauduleux"
Des supporters de Donald Trump devant le centre de dépouillement de Las Vegas dénoncent des "bulletins frauduleux" © AFP / Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH

07h54 - Le débat économique de ce vendredi autour de l’élection américaine. Thomas "Biden et le parti démocrate n’ont pas réussi à regagner la confiance de l’électorat populaire", analyse Thomas Piketty. Pour Dominque Seux, "si Biden est élu, il ne sera pas le mou qu’on suppose. Sur le climat, il est prêt à faire des vrais changements et il a dit qu’il y avait des dizaines de millions de jobs à créer dans ce domaine-là". "Sur la question des taxations des multinationales ou des taxes carbone aux frontières, Biden va faire des choses plus intéressantes que Trump mais il va le faire dans l’intérêt des Etats-Unis. L'Europe est-elle prête ?", s'interroge Thomas Piketty. Retrouvez le débat ici

07h47 - Donald Trump lâché par les républicains ? "Plusieurs élus républicains ont rejeté les accusations de Trump sur l’intégrité du scrutin", décrit Grégory Philipps, correspondant de Radio France à Washington, "son conseiller Chris Christie, ancien gouverneur du New Jersey désapprouvait dès mardi soir les propos du président estimant qu’il fallait ‘bien sûr’ continuer à comptabiliser les bulletins de votes". Dans le Maryland, le gouverneur Larry Hogan accuse le président "d’abîmer le processus électoral". Les fidèles de Donald Trump montent aussi au front. Sur Fox News, les sénateurs Lindsey Graham et Ted Cruz, ont dénoncé une "élection crapuleuse"

07h39 - Dans son journal, Sébastien Laugénie note que les bourses du monde entier parient sur une victoire de Biden. Hier, elles ont largement clôturé en hausse : + 1,95% à New York pour le Dow Jones, + 1,24% pour le CAC 40 à Paris et près de 2% à Francfort

07h36 - L'écart se resserre en Pennsylvanie. 18.000 voix d'écart entre Donald Trump et Joe Biden. Le président mène depuis mardi mais le candidat démocrate grignote son retard. L'espoir des démocrates c'est qu'il reste à dépouiller les bulletins par correspondance, plutôt favorables à leur camp.

07h27 - A Philadelphie, l’envoyé spécial de Radio France, Maxime Tellier, assiste à deux manifestations simultanées. D’un côté les pro-Trump qui demandent, comme le président sortant, d’arrêter le décompte des voix. De l’autre les pro-Biden qui réclament au contraire la poursuite du dépouillement. Il a fait une vidéo cette nuit :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

07h14 - Joe Biden, serein. Le candidat démocrate a pris la parole pour appeler au calme : "Je demande à chacun de rester calme que tout le monde reste calme. Le processus est en cours, le décompte est en train d'être fait et nous saurons quel en est le résultat. Merci à tous pour votre patience"

07h05 - Suspens en Pennsylvanie (20 grands électeurs), état qui pourrait donner la victoire à Joe Biden. "95% des bulletins ont été dépouillés et seulement 22.000 voix d’écart", raconte notre reporter Farida Nouar, "les courbes pourraient s’inverser car Joe Biden est en train de rattraper son retard". La gouverneur de l’Etat indique que les résultats seront dévoilés aujourd’hui, mais ne précise pas l’heure.

07h03 - En direct, trois grandes chaînes de télévision et des médias en ligne ont coupé l’intervention de Donald Trump dénonçant des fraudes sans preuve pour "rétablir la vérité"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

07h02 - Un Donald Trump différent. Le président sortant, silencieux pendant plusieurs heures, a fini par tweeter et prendre la parole à 0h47 depuis la Maison Blanche. Ton résigné, presque abattu, les yeux rivés sur sa feuille posée sur le pupitre, Donald Trump n’a plus la confiance de mardi. "Si vous comptez les votes légaux, j'ai gagné. Largement. Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de voler l'élection", affirme-t-il. "Nous avons gagné de manière historique. Les sondages se sont trompés de manière incroyable. Il n'y a pas eu de vague bleue", poursuit l'actuel président américain, dans une allocution. Aucune preuve avancée par le républicain sur les fraudes qu’il dénonce.

07h00 - Bientôt un résultat ? Le dépouillement est long mais il "s’accélère depuis la fin de la nuit", constate le correspondant de Radio France à Washington, Gregory Philipps

Bienvenue dans ce live, troisième nuit d’un interminable scrutin.