présidentielle US : objectif New York
présidentielle US : objectif New York © Reuters

Ce mardi, Démocrates et Républicains de l'Etat de New-York éliront leur candidat dans la course à la présidentielle américaine. Chez les Démocrates, Clinton part favorite mais la bataille sera âpre. Chez les Républicains, Trump est en terrain conquis. Les derniers jours ont été marqués par une campagne acharnée des deux cotés.

►►►ECOUTER| Le zoom de la rédaction "Présidentielle US : la bataille de New York" par Charlotte Alix

Les Démocrates haussent le ton

Jeudi 14 avril, les deux candidats démocrates Hillary Clinton et Bernie Sanders se sont affrontés sur le plateau de CNN à Brooklyn, l'un des cinq faubourgs de New York. Hillary Clinton avait prédit un débat"animé" . Ca a largement été le cas. Selon CNN, l'atmosphère était, à tout le moins,"tendue".Pour le New-York Times, personne n'est sorti vainqueur de ce débat.

Clinton reste largement en tête de la course à l'investiture démocrate. A New-York, elle a notamment le soutien inconditionnel du maire Bill de Blasio.

Sanders joue son va-tout face à Clinton

Une moyenne des derniers sondages donne 12,5 points d'avance à Hillary Clinton sur Bernie Sanders : 53,5% des intentions de vote contre 41%, selon RealclearPolitics. Mais fort de ses récentes victoires dans l'Ouest des Etats-Unis, Bernie Sanders, né à Brooklyn, veut croire en une victoire new-yorkaise.

A 74 ans, le sénateur du Vermont a rassemblé dimanche 17 avril des milliers de personnes (20.000 selon lui) lors d'un meeting à Prospect Park à Brooklyn. Et s'il perd à New York, deuxième Etat le plus important en nombre de délégués derrière la Californie, son retard semble irrattrapable. 291 délégués démocrates (dont 44 super-délégués) seront attribués à New York.

Hillary Clinton, elle, a enchaîné ces derniers jours les rencontres à Harlem, dans le Bronx, le Queens, à Brooklyn et Manhattan. Elle mise sur son passé de sénatrice de l'Etat de New-York de 2001 à 2009 pour montrer son attachement à cet Etat . Sur Twitter, elle rappelle son bilan :

Si elle gagne l'Etat de New York, Clinton serait assurée d'aller tranquillement vers l'investiture de son parti lors de la convention de juillet.

Trump en terrain conquis

L'homme d'affaires candidat chez les Républicains (sans être membre du parti républicain) Donald Trump part largement favori devant Ted Cruz et John Kasich. Une moyenne des derniers sondages lui donne 29 points d'avance, à 52,2% des intentions de vote, contre 23,2% au gouverneur de l'Ohio John Kasich et 17,8% au sénateur texan Ted Cruz .Donald Trump a construit sa fortune à New York (la Trump Tower est l'un des buildings emblématiques de Manhattan) où sa popularité ne se dément pas. Il a le soutien de l'ancien maire Rudy Giuliani.

délégués républicainsChez les Républicains, 95 délégués sont en jeu.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.