Le vaisseau Porgress doit se désintégrer
Le vaisseau Porgress doit se désintégrer © MaxPPP

Fin de course pour le vaisseau spatial Progress. Il s'est désintégré sans accident dans l'atmosphère au dessus de l'océan Pacifique très tôt ce vendredi matin.

Le vaisseau cargo inhabité ne sera donc pas tombé sur la planète comme dans un film de science-fiction. Progress M-27M était supposé s'arrimer la semaine dernière à la station spatiale internationale (ISS) pour la ravitailler, mais les opérateurs de vol russes avaient perdu son contrôle quelques heures après le lancement de l'engin par une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour. Le Progress avait alors entamé une longue plongée vers la Terre en affichant des réactions incontrôlables. L'agence spatiale russe n'a pas été en mesure de prévoir l'heure et le lieu exact de sa chute.

C'est donc une fin sans incident et sans danger pour le vaisseau cargo. Personne n'était trop inquiet, la quasi-totalité des engins spatiaux du même type se désintégrant dans l'atmosphère ou atterrissant dans les océans, qui occupent la majeure partie de la surface de la Terre. Effectivement, selon les spécialistes qui surveillaient la descente de l'engin de très près, Progress se serait désintégré dans la nuit de jeudi à vendredi 8 mai, au dessus de l'océan pacifique.

Enquête

Une commission a été formée spécialement pour enquêter sur cette perte de contrôle. Selon le vice-président de Roskosmos, Alexandre Ivanov, elle aurait eu lieu au moment de la séparation entre la fusée et le vaisseau.

L’incident aura coûté presque un demi-milliard d’euros et ce nouveau revers met en difficulté le secteur spatial russe, déjà dans le collimateur du gouvernement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.