Avec la crise diplomatique que traverse le Qatar, les relations politiques et économiques entre la France et cet émirat sont à nouveau interrogées.

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy rencontre l'Emir Sheikh Hamad bin Khalifa Al-Thani en Septembre 2011.
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy rencontre l'Emir Sheikh Hamad bin Khalifa Al-Thani en Septembre 2011. © Reuters / Philippe Wojazer

Le Qatar traverse depuis quelques jours une grave crise diplomatique qui l'oppose notamment à l’Arabie saoudite. En France, les deux Emirats entretiennent des relations politiques et commerciales de très longues dates. Les relations économiques avec Doha n'ont cessé de s'intensifier ces 15 dernières années :

Sports et médias

Sports et médias : Le Qatar a acheté le PSG en 2011. Ce club du Paris Saint-Germain est la vitrine du pays en France. Depuis, le PSG a été quatre fois champion de France grâce à des moyens financiers énormes. En 2012, le Qatar a racheté également une partie des droits télévisés du championnat de France de football, via sa chaîne BeIn Sports. Le Qatar a ausi acheté le PSG Handball, des courses hippiques comme le Prix de l'Arc de triomphe. L'émirat est aussi actionnaire majoritaire du groupe de médias Lagardère (13,03%).

Dans l'immobilier et l'hôtellerie

Cet Etat du Golfe détient des hôtels parisiens Raffles (ex-Royal Monceau), Concorde Lafayette, Peninsula et l'hôtel du Louvre, ou le Martinez et le Carlton à Cannes ainsi que le Palais de la Méditerranée à Nice. Le Qatar est actionnaire majoritaire du groupe AccorHotels, possède plusieurs milliers de m2 sur l'avenue des Champs-Elysées. L'émir du Qatar a racheté l'hôtel d'Evreux, place Vendôme à Paris et son frère possède l'hôtel Lambert, à la pointe de l'Ile Saint-Louis.

Dans l'industrie

Le Qatar a des participations minoritaires dans Total, Vinci, Veolia Environnement, LVMH, et Vivendi, en plus de détenir les magasins du Printemps. Le Qatar a notamment commandé 24 avions de combat Rafale en 2015. L'émirat est également associé à la Caisse des dépôts, dans un fonds d'investissement de 300 millions d'euros pour les PME françaises innovantes.

Arabie Saoudite et Qatar, deux alliés très proches de la France

Pour la France, il est difficile de prendre partie dans la crise qui opposent Arabie Saoudite et Qatar. Ces deux monarchies du Golfe sont des alliées très proches. Doha a signé un accord de défense avec Paris, acheté 24 Rafale et multiplié les investissements dans l'Hexagone. De son côté, l'Arabie saoudite a été promue au rang de "partenaire stratégique" de la France dans la région et de gros contrats militaires sont en discussion avec Riyad.

"La France a intérêt à appeler les pays arabes à rester unis. La France a des relations très fortes avec la plupart des pays du Golfe. Notre premier partenaire commercial reste les Emirats-Arabes Unis mais nous avons aussi des relations très fortes avec l'Arabie saoudite et bien sur avec le Qatar. La France a un rôle à jouer mais la médiation viendra plus du côté du Koweït et de la Turquie " explique François Touazi, ancien conseiller Maghreb et Moyen Orient au ministère des Affaires Etrangères (Entretien avec Christian Chesnot).

Pour aller plus loin, le livre de Christian Chesnot et Georges Malbrunot "Nos très chers émirs" chez Michel Lafon.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.