Le joueur de foot américain vient de signer un contrat à plusieurs chiffres avec Nike pour les 30 ans de JustDoIt. Il est sans club depuis deux ans après être devenu le leader des protestations contre les violences policières envers les noirs. Il est dans le viseur de Donald Trump pour ses prises de position.

Colin Kaepernick genou à terre en 2016 en signe de protestation contre les actes racistes de la police
Colin Kaepernick genou à terre en 2016 en signe de protestation contre les actes racistes de la police © Maxppp / JOHN G MABANGLO

Colin Kaepernick ne cesse de faire parler de lui depuis deux ans. Le joueur de football américain, ex-quarterback des 49ers de San Francisco,  est à l'origine du mouvement de boycott de l'hymne américain en ouverture des matches. Depuis lundi il est devenu le visage d'une publicité du géant Nike, qui en profite pour clairement prendre position en sa faveur et en faveur de ses actions : 

"Crois en quelque chose. Même si ça signifie que tu dois tout sacrifier" 

C'est une première pour une entreprise de cette taille. Nike prend en effet clairement parti sur un sujet qui divise le pays et qui irrite au plus haut point Donald Trump : faut-il oui ou non boycotter l'hymne national en signe de protestation ? Pour sa campagne, Nike a par ailleurs fait appel à deux autres sportifs engagés que sont la joueuse de tennis Serena Williams et le basketteur LeBron James.

Le message a rapidement enflammé la toile : un mouvement pro-Trump et anti-Kaepernick appelle au boycott de Nike en créant le hashtag #JustBurnIt. Le titre de Nike a reculé mardi à Wall Street après l'annonce de la nouvelle campagne marketing de Nike.

Kaepernick symbole de la mixité

Kaepernick, 31 ans, est né d'une mère blanche et d'un père noir. Il a été adopté alors qu'il n'était âgé que de quelques semaines, par un couple de blancs, les Kaepernick, qui ont du essuyer de nombreuses critiques en raison de leur différence de couleur de peau avec leur fils. 

Les San Francisco 49ers ont sélectionné Kaepernick en 2011. Deux ans plus tard, il les emmenait au Super Bowl, la finale de la ligue, perdu face aux Ravens de Baltimore. 

La première fois que Kaepernick proteste contre les violences policières envers les noirs aux États-Unis, c'est en août 2016, avant un match contre les Packers de Green Bay. Il reste assis pendant la diffusion de l'hymne national américain

Je ne vais pas me lever pour ce drapeau et montrer de la fierté alors que des personnes de couleur sont opprimées.

Quelques jours plus tard, il s'agenouille pendant l'hymne. De nombreux joueurs le suivent, lors des matches suivants. Kaepernick devient alors le symbole du mouvement de protestation contre les violences policières à l'encontre des noirs Américains. 

Ambassadeur de la conscience

Kaepernick devient en 2018 ambassadeur de la conscience, récompense attribuée par Amnesty International pour rendre hommage à l’esprit militant et au courage exceptionnel. Selon le secrétaire général d'Amnesty : 

C’est un athlète désormais largement reconnu pour son militantisme, car il refuse d’ignorer ou d’accepter la discrimination raciale.

Depuis son geste en 2016, il participe à des actions militantes, comme cette conférence du mouvement de défense des droits civiques ACLu aux cotés de Jane Fonda. 

En guerre contre la ligue de football

Kaepernick accuse les 32 équipes de la NFL (national football league) et la NFL elle-même de s'être entendues pour qu'il ne retrouve pas d'équipe, afin de le sanctionner.  Il est le premier joueur à avoir posé un genou à terre durant l'hymne américain joué avant chaque match. Depuis l'expiration de son contrat avec les San Fransisco 49ers début 2017, Kaepernick n'a pas retrouvé d'équipe. Il a disputé six saisons sous le maillot de San Francisco, conduisant les californiens au Super Bowl en 2013. 

Colin Kaepernick vient de remporter une première victoire contre la NFL. Un médiateur a statué en sa faveur alors que la NFL avait demandé que sa procédure en justice soit classée sans suite. La procédure en justice va donc se poursuivre et la NFL est diminuée par cette décision du médiateur qui a pris sa décision au regard des dossiers constitués par les deux parties. 

Le reportage de Grégory Philipps

1 min

Nike choisit Kaepernick

Par Gregory Philipps
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.