Ils sont huit à avoir exercé la fonction depuis la promulgation de la loi fondamentale de la République fédérale d'Allemagne (RFA) en 1949. Mais comment rebondir après les presque seize années de mandat (à peine moins que son mentor, Helmut Kohl) de l’inoxydable Angela Merkel ?

Le 26 septembre 2021, plus de 60 millions d'Allemands sont appelés aux urnes pour désigner le nouveau Bundestag, qui déterminera les rapports de force du prochain gouvernement.
Le 26 septembre 2021, plus de 60 millions d'Allemands sont appelés aux urnes pour désigner le nouveau Bundestag, qui déterminera les rapports de force du prochain gouvernement. © AFP / Patrick Pleul / DPA-Zentralbild

Après quatre mandats, à 67 ans, la chancelière passe la main, et son camp, la droite chrétienne-démocrate, n'est pas certain de conserver le pouvoir. La CDU, portée par Armin Laschet, est aux prises avec le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) d’Olaf Scholz. En embuscade, les Verts, Die Grüne, d’Annalena Baerbock. Mais aucune de ces trois formations, celles qui, à une semaine du scrutin, représentaient encore plus de 15 % des intentions de vote, ne saurait gouverner seule.

Les nouveaux équilibres du Bundestag, renouvelé le 26 septembre, seront déterminants dans la prochaine coalition de gouvernement, fruit d’une négociation complexe mais riche. Complexité et richesse, ce sont justement les clés du système politique allemand. Mais le connaissez-vous vraiment ? Testez-vous !