Trois policiers blessés à Copenhague
Trois policiers blessés à Copenhague © Radio France / Kenneth Meyer/AP/SIPA

Un rassemblement à l'appel notamment d'SOS Racisme, a eu lieu ce dimanche soir à Paris après les deux attaques qui ont fait deux morts et cinq blessés la veille à Copenhague. Soutien et indignation des participants.

L'Union des étudiants juifs de France, SOS Racisme et l'Association française des victimes du terrorisme appellent à un rassemblement dimanche à 18h00 devant l'ambassade du Danemark à Paris pour "refuser le terrorisme et l'antisémitisme", après les deux fusillades à Copenhague, survenues lors d'un débat sur la liberté d'expression et près de la grande synagogue de la capitale danoise.

Devant l'ambassade du Danemark à Paris, le reportage d'Aurélien Colly :

François Hollande s'est rendu à cette ambassade juste avant pour :

affirmer la solidarité de la France au peuple danois ainsi qu'aux victimes

Bernard Cazeneuve à Copenhague

Bernard Cazeneuve au Danemark
Bernard Cazeneuve au Danemark © DPA/MAXPPP / Freya Ingrid Morales

Le ministre de l'Intérieur s'est quant à lui rendu dimanche à Copenhague où il a affirmé :

la détermination à combattre ensemble (...) le terrorisme", soulignant que "les mêmes haines se déploient dans les capitales européennes

Ces événements surviennent plus d'un mois après les attentats de Paris contre la rédaction de Charlie Hebdo et contre un magasin juif de la porte de Vincennes.

La police danoise pense avoir abattu dimanche matin à Copenhague l'auteur des deux fusillades. Dimanche après-midi, la police de Copenhague menait une opération dans un cybercafé près du lieu où a été abattu l'auteur présumé des deux attaques dont l'identité n'a pas filtré.

Jens Madsen, des services de renseignement danois déclare à la presse :

Nous travaillons sur l'hypothèse selon laquelle la personne en question a pu être inspirée par les événements qui se sont déroulés à Charlie Hebdo à Paris.

.

Copenhague : déroulé des attentats
Copenhague : déroulé des attentats © Radio France / IDE

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.