Tensions entre le Panama et la France
Tensions entre le Panama et la France © corbis/Maxppp / Alejandro Bolivar(corbis)Aurélien Morrissard (Maxppp)

La France va réinscrire le Panama sur sa liste des paradis fiscaux après les révélations du scandale des "Panama papers". En retour, le petit pays d'Amérique latine menace la France de représailles économiques.

Le Panama a voulu nous faire croire qu'il était en capacité de respecter les grands principes internationaux. Il a pu obtenir ainsi de ne plus être inscrit sur la liste noire des paradis fiscaux, a déclaré le ministre des Finances Michel Sapin, interrogé à l'Assemblée nationale.

Mais au vu des révélations des Panama papers sur sa politique vis-à-vis de l'évasion fiscale, la France a décidé de réinscrire le Panama sur la liste des pays non-coopératifs , "avec toutes les conséquences que ceci aura pour ceux qui auront des transactions" avec lui, a ajouté le Ministre de l'Economie et des finances.

Selon le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert, l'arrêté permettant de réintroduire le Panama sur sa liste des Etats et territoires non-coopératifs , nom officiel des paradis fiscaux, sera pris dans les jours qui viennent.

Menaces de représailles

En réponse à cette annonce, le Panama a dit envisager "des mesures de représailles économiques".

"Au Panama, il existe une loi qui prévoit des mesures de rétorsion contre les pays qui incluraient le Panama sur les listes grises", a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur de cabinet de la présidence panaméenne, Alvaro Aleman.

Le gouvernement doit analyser la situation et envisager les mesures qui devront être prises, parmi lesquelles figurent des mesures de rétorsion", a déclaré le directeur de cabinet de la présidence panaméenne, Alvaro Aleman.

Une coopération "insatisfaisante"

La France avait retiré le Panama de sa liste de territoires non-coopératifs le 1er janvier 2012, après la signature d'une convention avec les autorités panaméennes sur la lutte contre l'évasion fiscale. Bercy avait toutefois précisé être très attentif à l'évolution des échanges avec ce pays lors de l'actualisation, en décembre, de sa liste des paradis fiscaux, ne jugeant "pas satisfaisante" sa coopération vis-à-vis des demandes d'information des autorités françaises.

"Quelques tensions"

La réinscription du Panama sur la liste des paradis fiscaux aura des conséquences sur les relations avec la France. "On peut craindre quelques tensions", reconnait un diplomate français.

Hasard du calendrier,__ la directrice des Amériques au Quai d'Orsay est ce mercredi à Panama City. L'occasion d'expliquer la décision française et de maintenir le dialogue.

Impact économique?

Même si ce pays d'Amérique centrale n'est que le 79ème client de la France, c'est un maillon-clé sur la carte planétaire des échanges commerciaux qui transitent par le canal de Panama.

La présence économique française s'est renforcée depuis les années 2 000. Une trentaine d'entreprises de l'hexagone sont présentes. Elles ont notamment remporté la construction de la deuxième ligne de métro de Panama City.

Au Quai d'Orsay, on relativise les menaces panaméennes

Le Panama, explique un diplomate français, n'a pas forcément intérêt à provoquer une escalade. Il ne sortira pas vainqueur d'un éventuel bras de fer.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.