[scald=90919:sdl_editor_representation]par Deborah Charles et John Whitesides

WASHINGTON (Reuters) - L'ancien sénateur de Pennsylvanie Rick Santorum s'est relancé mardi dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de novembre en remportant coup sur coup la primaire du Missouri ainsi que les caucus du Minnesota et du Colorado.

Santorum, le candidat conservateur chrétien qui avait créé la surprise en remportant les caucus de l'Iowa début janvier, signe ainsi sa quatrième victoire en huit consultations électorales.

Dans le Missouri, il a remporté 55% des votes, contre 25% pour Romney, selon un décompte quasi-définitif.

Dans le Minnesota, 45% des votes sont allés à Santorum. L'élu "libertarien" Ron Paul occupe la deuxième place avec 27%, devançant Romney avec 17%, après le décompte de 82% des votes. C'est la première fois depuis le début des primaires que Romney ne termine pas à la première ou à la deuxième place de la consultation électorale.

Il s'est enfin adjugé la victoire lors des caucus de Colorado en devançant de justesse Mitt Romney, a indiqué sur CNN le chef de file du parti républicain de cet Etat.

Ces trois succès permettent à l'homme politique ultra-conservateur de rivaliser avec Newt Gingrich pour devenir le principal rival de Mitt Romney, favori pour affronter Barack Obama le 6 novembre mais qui est jugé trop modéré par certains membres du Grand Old Party.

"Le conservatisme est toujours vivant et se porte bien au Missouri et au Minnesota" a déclaré Santorum devant ses partisans à St. Charles, dans le Missouri, après les premières projections.

"Je ne suis pas devant vous pour être l'alternative conservatrice à Mitt Romney, je suis ici devant vous pour être l'alternative conservatrice à Barack Obama", a-t-il ajouté, sous les acclamations de ses supporteurs.

Catholique d'origine italienne, père de sept enfants, Santorum a surtout bâti sa réputation sur des questions de société, en rejetant l'avortement, le mariage homosexuel ou l'enseignement du darwinisme à l'école.

Les succès de mardi pourraient permettre à Santorum de démontrer à ses soutiens financiers que sa campagne reste viable.

"CONCOURS DE BEAUTÉ"

Newt Gingrich ne s'était pas présenté dans le Missouri, laissant la voie livre à Santorum pour rafler les votes conservateurs dans l'Etat.

Mais si Santorum a gagné la primaire du Missouri, elle est "non contraignante" et qualifiée ainsi de "concours de beauté", car aucun délégué n'est attribué à l'issue de ce scrutin. La répartition se fera à la mi-mars lors d'une nouvelle procédure en deux étapes imposée par un changement dans le système de désignation de cet Etat.

Mitt Romney, qui a remporté les primaires dans le New Hampshire, en Floride et au Nevada, s'était peu investi au Minnesota et dans le Missouri lors de la campagne.

Les prochaines étapes de la course à l'investiture républicaine auront lieu samedi, avec la fin des caucus du Maine, et le 28 février, avec les primaires en Arizona et dans le Michigan.

Le "Super Tuesday" a été fixé au 6 mars, avec des votes dans onze Etats (Alaska, Georgie, Idaho, Massachusetts, Dakota du Nord, Oklahoma, Ohio, Tennessee, Vermont, Virginie, Wyoming).

Les primaires républicaines doivent désigner l'adversaire de Barack Obama lors de l'élection présidentielle du 6 novembre prochain.

Benjamin Massot et Marine Pennetier pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.