Les manifestants devant Saint Maria Maggiore
Les manifestants devant Saint Maria Maggiore © Anaïs Feuga
**Des dizaines de milliers de personnes ont manifeste contre l'austérité samedi à Rome où un important dispositif policier avait été déployé de crainte d'incidents.** La manifestation contre les coupes budgétaires et le coût social de la crise économique, a fait édscendre dans la rue 70.000 personnes selon les organisateurs, 50.000 selon la police. La manifestation regroupait aussi bien des militants des droits des immigrés ou du droit au logement que des opposants au projet de TGV Lyon-Turin, les "No-Tav" (treno alta velocità). Des heurts ont opposé une centaine de manifestants cagoulés à la police autour du ministère des Finances, tandis que la vitrine d'une agence de la banque Unicredit a été défoncée à coups de pierres. Entre 3.000 et 4.000 membres des forces de l'ordre avaient été déployés et plusieurs magasins avaient baissé leur rideau de crainte d'incidents. De nombreux magasins étaient fermés par crainte de troubles semblables aux bris de vitrines et aux incendies de véhicules observés lors d'une manifestation semblable, il y a deux ans. Selon les derniers chiffres publiés, le chômage en Italie a atteint 12,2% de la population active en août. Il s'agit du taux le plus élevé depuis la création des statistiques du chômage, tant mensuelles (2004) que trimestrielles (1977). Le gouvernement a adopté mardi un budget 2014 qui fait presque l'unanimité contre lui, tant chez les syndicats que le patronat et la classe politique, y compris parmi les partis membres de la coalition gouvernementale. **Le reportage de Anaïs Feuga**
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.