Parmi les candidats au poste de Premier ministre après la démission de Theresa May, figure une dizaine de ministres ou anciens ministres. Le très turbulent Boris Johnson caracole en tête des sondages.

Boris Johnson a été maire de Londres pendant huit ans, de 2008 à 2016
Boris Johnson a été maire de Londres pendant huit ans, de 2008 à 2016 © AFP / Alberto Pezzali / NurPhoto

C’est la nuit prochaine qu’on connaîtra, au Royaume-Uni, la liste définitive des candidats à la succession de Theresa May, qui a démissionné le 7 juin dernier. Une certitude : il y aura, dans cette liste, près d’une dizaine de ministres et anciens ministres. Le processus de désignation va prendre près d’un mois. Et pour l’instant, c’est le très turbulent Boris Johnson qui caracole en tête des sondages. Il vient d’éviter, in extremis, un procès pour avoir menti en 2016 pendant la campagne sur le Brexit.

Qu’importe, il est de retour avec de nouvelles promesses : "Nous ne paierons pas la facture de sortie de l’Union européenne", explique Boris Johnson, "à moins d’obtenir des concessions de la part de Bruxelles". Dans les médias, BBC en tête, l’ancien ministre des Affaires étrangères se présente comme le seul homme politique capable de mener le processus à son terme, comme l’homme providentiel dont les conservateurs ont besoin pour contrer le parti du Brexit de Nigel Farage, arrivé en tête aux élections européennes.

"Un discours très pro-Brexit"

Et contre toute attente, ses anciennes bourdes diplomatiques, ses frasques sentimentales et ses mensonges pourraient bien le servir, explique Tim Bale de La Queen Mary University : "Boris Johnson a une personnalité très forte, et c’est ce dont les conservateurs ont besoin pour faire face a Nigel Farage. Et dans la tête des gens, et donc dans la tête des militants, il est associé à un discours très pro-Brexit : après tout, c’est lui qui a dirigé la campagne de 2016 pour quitter l’Union européenne. Il est extrêmement bien positionné".

D’autant mieux positionné que son principal rival, Michael Gove, semble perdre du terrain dans les sondages… Le ministre de l’Environnement, qui l’avait trahi et écarté de la course à Downing Street en 2016, est depuis deux jours au cœur d’un scandale, obligé de reconnaître, à la suite de la sortie d’un livre, qu’il a pris à plusieurs reprises de la cocaïne à une époque ou il était, tout comme Boris Johnson, jeune journaliste.

La biographie de Boris Johnson
La biographie de Boris Johnson © Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.