Le journaliste français Mathias Depardon a cessé sa grève de la faim. Reporters Sans Frontières reste mobilisé pour sa libération et celle des journalistes turcs emprisonnés.

C215 fait le portrait des journalistes turcs emprisonnés
C215 fait le portrait des journalistes turcs emprisonnés © Radio France / RSF

Mathias Depardon a mis fin à sa grève de la faim vendredi soir après que le directeur du centre a annoncé la visite consulaire. Le consul adjoint Christophe Hemmings a rendu une visite d'une heure au journaliste détenu dans le centre de rétention de Gaziantep.

Il a signalé que Mathias Depardon est bien traité, et sacahnt que son dossier est pris en compte par les autorités turques, au plus haut niveau, il a mis fin à sa grève de la faim.
Pour Reporters sans frontières, cette visite est un premier signe positif. L'organisation maintiendra la pression jusqu'à sa libération.

Mathias Depardon avait commencé cette grève de la faim le 21 mai, 13 jours après son incarcération. Il travaille en Turquie depuis cinq ans, en tant que free-lance. Il, a été arrêté le 8 mai à Hasankeyf, dans la province de Batman (sud-est), alors qu'il faisait un reportage pour le magazine National Geographic.

Une décision d'expulsion a été prononcée le 11 mai, mais il a été transféré à Gaziantep, dans un centre de la Direction des affaires migratoires.

C215 mobilisé à Paris, en hommage aux journalistes détenus en Turquie

Le street artiste C215, alias Christian Guémy, a dessiné au pochoir hier dans Paris, les portraits de journalistes turcs emprisonnés par les autorités turques.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.