Reporters sans frontières souffle ses 30 bougies en 2015.
Reporters sans frontières souffle ses 30 bougies en 2015. © MaxPPP / YOAN VALAT

Ce dimanche l’association Reporters sans frontières organise un grand concert pour fêter ses 30 ans en même temps que la journée mondiale pour la liberté de la presse, alors que depuis quatre ans, 44 journalistes sont morts en Syrie ou en Irak. 25 ont disparus ou été fait otages, comme l'américain Austin Tice.

Quatre mois après le terrible attentat chez Charlie Hebdo, la journée mondiale de la liberté de la presse devrait résonner particulièrement. Et parce que ce dimanche, c’est aussi le trentième anniversaire de Reporters sans frontières, l’association a décidé de voir les choses en grand. Elle organise un grand concert place de la République à partir de 17h . Jeanne Cherhal, Arthur H, les humoristes Christophe Alévêque et Daniel Morin sont annoncés sur scène.

« Free Austin Tice »

Invitée par l’association aussi : Debra Tice, la mère d’Austin Tice, journaliste américain disparu pendant un reportage en Syrie en 2012. Aux Etats-Unis, elle a lancé une véritable campagne de communication alors que la presse américaine, par tradition, ne mobilise guère l’opinion sur le sort des otages. Elle est donc allée chercher Reporters sans frontières, là-bas pour appeler le monde au secours, surtout après les terribles exécutions de l’Etat Islamique l’été dernier. "Je suis allée voir Delphine, la représentante de RSF aux Etats-Unis, se souvient la mère de famille. J’ai dit "nous devons faire quelque chose. Je veux ce qu’ils ont en France : des bannières sur les musées, une banderole sur la façade du New York Times, je veux que les gens sachent que mon fils a disparu." Et Delphine a dit "Ok" !"

300 journaux américains ont depuis répondu à l’appel "Free Austine Tice" ("Libérez Austin Tice") de Debra qui a occasionnellement des nouvelles de son fils. "Nous savons qu’il est raisonnablement bien traité, qu’il est vivant ce qui est primordial pour nous. Nous n’avons jamais perdu espoir, nous savons qu’il va rentrer à la maison sain et sauf, nous attendons le moment où ça arrivera."

Béatrice Dugué a rencontré Debra Tice à Paris >

1'18

Le reportage de Béatrice Dugué avec Debra Tice.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.