[scald=66979:sdl_editor_representation]TRIPOLI (Reuters) - Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a dit mercredi que Saïf al Islam Kadhafi pourrait être jugé en Libye mais que cela ne devrait pas le protéger de la justice internationale.

Luis Moreno-Ocampo, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à Tripoli, a estimé qu'il était très important pour les Libyens que le fils de feu Mouammar Kadhafi soit jugé dans son pays.

La CPI a émis des mandats d'arrêt pour crimes contre l'humanité contre Mouammar Kadhafi, mort en octobre peu après sa capture par les ex-insurgés, son fils Saïf al Islam et l'ancien chef des services de renseignement Abdallah al Senoussi.

Le pouvoir intérimaire libyen promet un procès équitable à Saïf al Islam, considéré, avant la chute de son père, comme son successeur à la tête d'un régime en place depuis 1970.

La peine de mort existe toujours en Libye tandis que la peine maximale prévue par les statuts de la CPI est la réclusion à perpétuité.

François Murphy; Benjamin Massot pour le service français, édité par Clément Guillou

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.