démission de deux ministres turcs sur fond de scandale
démission de deux ministres turcs sur fond de scandale © reuters

Deux ministres turcs ontdémissionné mercredi après l'arrestation de leur fils dans lecadre d'une enquête sur des soupçons de corruption qui tourne aubras-de-fer entre les pouvoirs politique et judiciaire, aurisque d'effrayer les investisseurs étrangers. Un troisième, celui de l'environnement, Erdogan Bayraktar a fait de même dans la matinée en appelant le Président Erdogan à en faire autant.

Le ministre de l'Intérieur, Muammer Guler, et celui del'Economie, Zafer Caglayan, comptent chacun un fils parmi les 24 personnes interpellées le 17 décembre dans le cadre d'un dossierde corruption présumée impliquant en premier lieu le directeur général de la banque publique Halkbank.

Aucun membre du gouvernement n'est impliqué dans le dossier et les deux ministres démissionnaires déclarent l'un comme l'autre que leur fils est innocent. Le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a répliqué à cette vague d'arrestations en limogeant plusieurs responsables de la police nationale, dont ceux de plusieurs services de la police d'Istanbul, où se trouve le siège d'Halkbank. Son gouvernement présente l'affaire comme une campagne orchestrée depuis l'étranger dans le but de semer la discorde en Turquie.

Dans un communiqué, Zafer Carglayan a déclaré

J'ai démissionné de mon poste de ministre de l'Economie pour aider à la manifestation de la vérité et pour permettre de faire échouer cet horrible complot, qui a touché entre autres mon enfant et certains de mes plus proches collègues de travail.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.