Ce qui ne devait être qu'une formalité est devenu une scène de chaos à Washington. Encouragés par Donald Trump, des centaines de manifestants ont fait irruption à l’intérieur du Capitole où les élus devaient valider l'élection de Joe Biden. Voici le déroulé minute par minute d'un évènement historique.

Des manifestants pro-Trump prennent d'assaut le Capitole à Washington
Des manifestants pro-Trump prennent d'assaut le Capitole à Washington © Getty / Bill Clark / Contributeur

Les images sont incroyables, les faits inédits. Tandis que les élus du Congrès américain devaient se réunir pour certifier les résultats de l'élection présidentielle, donnant la victoire à Joe Biden et Kamala Harris comme Président et Vice-présidente des États-Unis à compter du 20 janvier, des manifestants ont fait irruption à l’intérieur du Capitole. Ce qui ne devait être qu'une formalité prend un chemin inconnu ; le processus de certification est actuellement suspendu. Voici le déroulé des événements, minute par minute, à l'heure de Washington. 

Jeudi 9h50 à Paris - 3h50 à Washington

Après la validation de l'élection de Joe Biden par le Congrès, Donald Trump annonce dans un communiqué que la transition et la passation de pouvoir se feront calmement  : 

Même si je suis en total désaccord avec l'issue de cette élection (...) il y aura une transition ordonnée le 20 janvier.  

Jeudi 9h40 à Paris - 3h40 à Washington

Malgré les événements de la nuit, le Congrès a repris les débats et valide finalement l'élection de Joe Biden et de Kamala Harris, leur attribuant les 306 voix de grands électeurs prévus, contre 232 au ticket Trump-Pence.

Jeudi 6h30 à Paris - 00h30 à Washington

Le chef de la police de Washington DC, Robert Contee,  fait un bilan de l'invasion par les militants pro-Trump : la militante décédée se nommait Ashli Babbitt et a été tuée par un tir de la police. Trois autres personnes ont trouvé la mort, "pour raisons médicales". Il s'agit d'un homme et deux femmes. La police a procédé à 52 arrestations. Cinq des personnes arrêtées étaient armées. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

5h15 à Paris -23h15 à Washington

Quelques minutes plus tard, la Chambre des représentants a à son tour écarté l'objection à 303 voix contre 121, franchissant un pas de plus vers la certification des résultats de l'élection présidentielle.

5h à Paris - 23h à Washington

Le Congrès américain rejette une première objection à la certification de la victoire de Joe Biden. Le Sénat a décidé, à une écrasante majorité de 93 voix contre 6, de ne pas donner suite aux objections d'élus républicains visant les résultats de l'élection présidentielle dans l'Etat de l'Arizona. 

2h15 à Paris - 20h15 à Washington

Le Sénat américain reprend la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle. À l'ouverture de la nouvelle séance, le vice-président parle d'un "jour sombre" et condamné les "violences". "Vous n'avez pas gagné, la violence ne l'emporte jamais", dit Mike Pence à l'adresse des contestataires. La capitale fédérale est sous couvre-feu : "let’s get back to work" dit le vice-président aux sénateurs.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

01h42 à Paris - 19h42 à Washington

Selon la chaîne Fox New, le vice président Mike Pence est de retour au Sénat.

01h30 à Paris - 19h30 à Washington

Twitter décide de frapper un grand coup. Après avoir supprimé trois tweets de Donald Trump (dont celui qui contenait la vidé) le réseau annonce qu'il bloque durant 12 heures le compte du président et le menace de suspension permanente si de nouvelles infractions sont constatés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

00h30 à Paris - 18h30 à Washington

Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants, a écrit aux élus en leur demandant de retourner au Capitole dès que ce sera possible pour reprendre la cérémonie de confirmation.

L'ancien président Bush condamne l'"insurrection" au Capitole, digne d'une "république bananière".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Facebook, YouTube et Twitter ont retiré une vidéo de Donald Trump qui appelait ses partisans en train de prendre d'assaut le Capitole à "rentrer chez eux" mais où il déclarait aussi que l'élection avait été "volée".

0h00 à Paris - 18h00 à Washington

La femme blessée par balle au Capitole est décédée, annonce la police. Les autorités indiquent désormais que le Capitole est sécurisé après quatre longues heures où les manifestants étaient les maîtres du bâtiment.

Au même moment Donald Trump poste un message confus où il excuse les manifestants et les félicite presque, tout en leur demandant de rentrer chez eux : "Ce sont les choses et les événements qui arrivent, lorsqu'une victoire électorale écrasante et sacrée est sans cérémonie et vicieusement arrachée à de grands patriotes qui ont été mal et injustement traités pendant si longtemps. Rentrez chez vous avec amour et en paix. Souvenez-vous de ce jour pour toujours !"

Le tweet de Trump
Le tweet de Trump

17h31 - Hillary Clinton qualifie les manifestants de "terroristes intérieurs" 

Hillary Clinton qualifie les émeutiers de "terroristes intérieurs", dans un tweet. "La démocratie est fragile. (...) Nos dirigeants doivent assumer leurs responsabilités pour la protéger", estime-t-elle.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

17h29 - Les forces de l'ordre s'installent avant le couvre-feu

Comme le montre cette vidéo du correspondant de France Inter à Washington, les forces de police se mettent en place pour faire appliquer le couvre-feu, à partir de 18h heure locale, décrété par la maire de Washington quelques heures plus tôt. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

17h15 - Des pro-Trump attaquent les journalistes et leur équipement

Des journalistes, installés devant le Capitole à Washington, et leur matériel sont attaqués par des supporters de Donald Trump, comme le rapporte ce journaliste de NBC : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

On peut entendre dans la séquence que les médias "sont l'ennemi du peuple", ou bien "fuck you mainstream medias", "fuck CNN".

16h48 - La France condamne "une atteinte grave à la démocratie" 

Par la voix du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, la France rappelle que "la volonté et le vote du peuple américain doivent être respectés".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'ancien président, François Hollande estime que la démocratie américaine fait l'object "d'un coup de force", juge les mots de Trump "irresponsables", "offense aux démocrates du monde entier".

Plus tôt, le ministre allemand des Affaires étrangères avait appelé les partisans de Donald Trump à "cesser de piétiner la démocratie", ajoutant que "les paroles incendiaires se muent en actions violentes".

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a pour sa part dénoncé des "scènes honteuses" à Washington. "Les Etats-Unis sont les défenseurs de la démocratie dans le monde entier", a-t-il estimé dans un tweet, "et il est désormais vital que le transfert de pouvoir se fasse de manière pacifique et ordonnée".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

16h30 - Les Démocrates remportent les deux sièges en Géorgie

Les Démocrates sont déclarés vainqueurs pour les deux sénatoriales crutiales dans l'État de Géorgie. Cette victoire électorale permet au parti de Joe Biden de reprendre le contrôle de la chambre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

16h17 - Trump dans un message vidéo : "Nous devons retrouver la paix"

"Rentrez chez vous", demande Donald Trump aux manifestants. "Le résultat de l'élection est frauduleux, mais nous devons retrouver la paix", dit-il dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. Le tweet a été immédiatement signalé par Twitter comme mensonger et a bloqué les réponses, de retweets et likes. 

16h14 - Biden qualifie les violences d'insurrection 

"Les événements d'aujourd'hui nous rappellent à quel point la démocratie est fragile", indique le président élu des États-Unis, évoquant une "attaque inédite" de la démocratie. "L'Amérique vaut bien plus que les scènes vues aujourd'hui", a-t-il déclaré dans une allocution télévisée, appelant le président Donald Trump à réclamer face aux caméras la "fin du siège" du Capitole, qualifiant ces violences d'"insurrection"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

15h55 - Pence appelle à l'arrêt "immédiat" des violences

"Les violences et les destructions qui ont lieu au Capitole américain doivent cesser et elles doivent cesser immédiatement", a-t-il tweeté, demandant aux manifestants de "respecter les agents des forces de l'ordre et quitter immédiatement le bâtiment".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

15h45 - Des démocrates dénoncent un "coup d'État"

Plusieurs élus dénoncent une tentative de "coup d'Etat" menée par des partisans de Donald Trump. "Nous assistons à une tentative de coup d'Etat encouragée par le criminel de la Maison Blanche. C'est voué à l'échec", a tweeté le représentant démocrate William Pascrell.

"Il ne s'agit pas d'une manifestation. C'est une tentative de coup d'Etat", a de son côté estimé l'élue Diana DeGette, en dénonçant "l'anarchie fomentée par notre propre président".

15h40 - La garde nationale déployée

La Maison blanche annonce le déploiement de la Garde nationale autour du Capitole et de plusieurs bâtiments fédéraux. 

15h30 - Une femme blessée, dans un état critique

La chaîne info CNN fait état d'une femme blessée par arme à feu, à l'intérieur du capitole. Elle aurait été touchée à l'épaule, elle est dans une situation critique.

15h13 - Trump appelle au calme dans un tweet

"Je demande à chacun dans le Capitole de rester calme. Pas de violence ! NOUS sommes le Parti de la loi et de l'ordre. Respectez la loi et nos citoyens en uniformes", tweete le président américain après un premier message appelant ses partisans à rester pacifiques. 

15h00 - Lacrymogènes, coups de feu ?

Le chef de file des Républicains fait état de "coups de feu", des élus indiquent également que des gaz lacrymogènes ont été utilisés à l'intérieur du bâtiment pour repousser les manifestants. 

14h45 - Pence est mis en sécurité

Procédure de sécurité, face à l'intrusion des manifestants pro-Trump dans le Capitole, le vice-président Mike Pence est placé en "lieu sûr"

14h35 - Couvre-feu instauré dans la capitale fédérale

La maire de Washington impose un couvre-feu à compter de 18h, heure locale. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

14h20 - La séance est suspendue

Face à l'intrusion de manifestants dans le Capitole, la séance du Congrès est suspendue. 

14h00 - De nombreux manifestants parviennent à entrer

Très vite, des manifestants escaladent le long du Capitole, brisent les vitres et parviennent à entrer. Certains accèdent jusqu'à la Rotonde et à la salle du Sénat. L'un des manifestants s'assoie même dans le siège du président. 

Des membres du Congrès se sont vu attribuer des masques à gaz par la police chargée de la sécurité du bâtiment afin d'éviter les gaz lacrymogènes lancés par des manifestants. 

Des manifestants entrent de force dans le Capitole à Washington
Des manifestants entrent de force dans le Capitole à Washington © AFP / Saul LOEB

Selon des témoignages de journalistes sur place, d'élus et de salariés joints au téléphone par la chaine CNN notamment, certains ont du se cacher sous leur bureau afin de ne pas être la cible d'attaques des manifestants. La session du Congrès a été immédiatement suspendue, et les élus se sont vus conseiller de se cacher. 

De nombreux analystes politiques, et des élus joints par téléphone par plusieurs médias, disent tous la même chose : "On n'a jamais vu ça!". Des bâtiments sont évacués par la police face aux manifestants de Trump. 

13h30 - Le congrès lance la procédure de certification de victoire de Biden

Réunis en Congrès, la Chambre des représentants et le Sénat américains ouvrent la procédure qui doit certifier le vote des grands électeurs du mois de décembre et qui a donné Joe Biden vainqueur de la présidentielle de novembre. Comme prévu, des élus républicains contestent les résultats de l'élection, notamment dans l'état d'Arizona.  

13h10 - Mike Pence annonce qu'il ne s'opposera pas à la certification de la victoire de Biden

Dans un courrier présenté juste avant de l'ouverture de la session du congrès, le vice-président de Trump, Mike Pence, indique qu'il ne s'opposera pas à la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle et s'abrite derrière les "contraintes" de la Constitution. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

12h10 - Donald Trump met de l'huile sur le feu

Une heure avant la réunion au Capitole, le bâtiment qui abrite le Congrès américain à Washington, Donald Trump prononce un discours devant des dizaines de milliers de manifestants refusant sa défaite. Il met de l'huile sur le feu en refusant de concéder sa défaite en affirmant : 

"Nous ne céderons pas la Maison blanche ! Ils ne prendront jamais notre pays !"

Dans son discours, Trump appelle également son vice-président, Mike Pence, à ne pas entériner la victoire de Biden

À ce moment là, la manifestation pro-Trump réunie à l'appel du président sortant est calme mais plusieurs reporters de médias américains signalent une ambiance très "tendue". Donald Trump s'attaque aux médias, à la Cour suprême et même aux Républicains qui ont refusé de le suivre dans son déni de la défaite.