Survivants de Buchenwald
Survivants de Buchenwald © / Colonel Parke O. Yings

On célèbre ce dimanche les 70 ans de la libération du camp de Buchenwald, quelques semaines après celle d'Auschwitz. Un camp qui a vu passer 250 000 prisonniers entre 1937 et 1945.

Une minute de silence sur les lieux de leur calvaire : 80 survivants de Buchenwald se sont déjà recueillis samedi après-midi dans l’ancien camp, en prélude aux commémorations qui auront lieu ce dimanche dans la ville voisine de Weimar. Anciens prisonniers, venus de toute l’Europe d’Australie ou du Canada, mais aussi vétérans de l’armée américaine, qui ont libéré le camp le 11 avril 45.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Ils ont filmé les camps nazis

Aucun chef d'État

Tous sont hébergés à l’Hotel Elephant de Weimar, à l’endroit même où Adolf Hitler a séjourné une quarantaine de fois : tout un symbole. Samedi, au théâtre de Weimar, plusieurs de ces survivants ont pris la parole pour raconter une fois encore l’enfer de la déportation.

Des souvenirs encore très vifs, Cyril Sauvageot

Pas de chef d’État attendu, mais plusieurs personnalités européennes, comme Harlem Désir qui représentera la France. Le président du parlement de Strasbourg Martin Schulz prononcera un discours : une façon de rappeler que l’Union Européenne a en quelque sorte germé ici-même, il y a 70 ans, sur les ruines du nazisme.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.