Il s'agit du séisme le plus meurtrier jamais connu dans le pays depuis les années trente
Il s'agit du séisme le plus meurtrier jamais connu dans le pays depuis les années trente © Reuters

Le bilan du séisme survenu le 25 avril au Népal approche les 5.500 morts, selon un nouveau bilan communiqué jeudi par les autorités locales. Parmi eux, une troisième victime française. Un deuxième avion spécial dépêché par la France a atterri à Katmandou.

Le bilan s’alourdit au Népal : jeudi, les autorités népalaises ont fait état de 5.489 morts après le séisme meurtrier de magnitude 7.8 qui a dévasté le pays himalayen.

Trois Français parmi les victimes

Un troisième Français figure parmi les victimes, a annoncé le quai d’Orsay jeudi, qui est toujours sans nouvelles "d'encore plus de 200" personnes, selon le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui accueillait à Roissy 206 rapatriés de Katmandou par un premier avion spécial. Pour l’essentiel, des Français, ainsi qu’une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs. Parmi eux, 12 enfants et 26 blessés.

20 tonnes de fret envoyés par la France

Bloqué la veille à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, faute d’autorisation des autorités népalaises, un deuxième avion humanitaire français est finalement arrivé jeudi matin à Katmandou. A son bord, 20 tonnes de fret et une centaine de professionnels du secours d’urgence.

70.000 maisons détruites

Devant l'ampleur du désastre, l'ONU a lancé un appel de fonds de 415 millions de dollars pour parer au plus pressé, estimant que 70.000 maisons avaient été détruites et 530.000 endommagées dans 39 des 75 districts du pays. Le gouvernement népalais a reconnu être dépassé par l'ampleur de la catastrophe, face au séisme le plus meurtrier depuis plus de 80 ans au Népal. De nombreux villages parmi les plus sévèrement affectés se trouvent dans des régions escarpées de l'Himalaya, d'accès particulièrement difficile.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.