edward snowden obtient un permis de séjour de trois ans en russie
edward snowden obtient un permis de séjour de trois ans en russie © reuters

C'est encore une petite bombe que lâche Edward Snowden depuis son exil forcé en Russie. Le lanceur d'alerte décrit dans une longue interview les ravages de l'anti-virus "Monster Mind". Pour lui, il s'agit d'une arme redoutable.

Ce système permet, en cas d'attaque de pirates informatiques contre des intérêts américains de mener automatiquement des représailles.

Il s'attaque alors à l'ordinateur hébergeant l'adresse à l'origine de l'attaque. Cette interview au magazine Wired constitue les premières révélations concernant cet antivirus. Edward Snowden souligne également que ce type de réponse automatique pose problème. Des pirates informatiques peuvent, en effet, faire transiter leurs attaques via une adresse internet de façade. En représaille, MonsterMind s'attaquera à cette adresse, au lieu de remonter vers les vrais coupables :

Vous pouvez avoir quelqu'un en Chine, par exemple, qui lance une adresse en Chine en la faisant transiter par une adresse en Russie. Et alors nous nous retrouvons à contre-attaquer et à nous en prendre à un hôpital en Russie.

Le lanceur d'alerte en exil affirme également revient également dans ce récit sur le déclic qui l'a poussé à faire fuiter des centaines de milliers de documents concernant la sécurité américaine.

Un système de plus en plus "diabolique"

Selon lui, comme il était de plus en plus mal à l'aise vis à vis des activités de la NSA, des déclarations malhonnêtes devant le Congrès de James Clapper (directeur du renseignement national) l'ont poussé à agir. En mars 2013, Clapper affirmait alors que la NSA ne collectait pas "sciemment" d'informations sur les Américains. Snowden poursuit en constatant que ses collègues de travail ne semblaient pas choqués mais lui craignait de s'enfoncer dans un système de plus en plus "diabolique" . Ce qui l'avait poussé à agir. L'Américain pense enfin que dans des milliers de documents qu'il a fait fuiter dorment encore certainement des documents qui pourraient compromettre encore davantage les services du renseignement américain.

Une nouvelle affaire contre la NSA ?

Ces révélations sont une nouvelle pierre dans le jardin de la NSA, et de ses moyens de sécurité. La semaine dernière, l'instance se demandait si elle ne comptait pas une nouvelle "taupe" en son sein. Un magazine en ligne ayant publié des documents confidentiels. Ils mettent une nouvelle fois au jour ses méthodes supposées de travail.

L'affaire Snowden
L'affaire Snowden © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.