[scald=35843:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Dominique Strauss-Kahn a déclaré mardi qu'il avait vécu un "cauchemar" depuis son inculpation pour tentative de viol à New York le 14 mai dernier et qu'il aspirait à rentrer chez lui avec son épouse.

"Les deux mois et demi qui se sont écoulés ont été un cauchemar pour moi et ma famille", a-t-il dit dans un communiqué après qu'un juge eut décidé d'abandonner toutes les poursuites contre l'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI).

"Je veux remercier tous les amis en France et aux Etats-Unis qui ont cru en mon innocence et les milliers de gens qui m'ont fait connaître leur soutien personnellement et par écrit, a-t-il ajouté. "Je suis profondément reconnaissant à ma femme et à ma famille qui ont traversé cette épreuve avec moi."

Plus tard, devant son domicile de New York, il a ajouté : "J'ai hâte de rentrer dans mon pays. J'ai encore quelques petites choses à faire avant de pouvoir partir. Je m'exprimerai plus longuement quand je serai de retour."

Bureau de New York, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.