Ce Super Tuesday dans 14 États (et aux Samoa américaines et à l'étranger) a fait émerger Joe Biden, qui remporte la majorité dans 10 États, et le plus de délégués. Bernie Sanders, lui, gagne la Californie selon les dernières estimations. Michael Bloomberg a raté son entrée dans la campagne.

Joe Biden a fait un dernier tour en Californie avant le vote au Super Tuesday
Joe Biden a fait un dernier tour en Californie avant le vote au Super Tuesday © Radio France / Gregory Philipps

Ce Super Tuesday va rapporter environ 40% des délégués à travers 14 États (ainsi que les îles Samoa américaines et les démocrates de l'étranger). Les vainqueurs, en fonction de leurs résultats, obtiennent chacun un nombre de délégués. La Californie et le Texas (les deux États les plus pourvoyeurs de délégués pour la Convention nationale du parti le 13 juillet à Milwaukee) étaient en jeu pour les cinq candidats démocrates encore en lice.

Au final, on peut dire que les sondages avaient vu juste avec Joe Biden vainqueur dans une majorité d'États dont le Texas. Comme prévu là aussi, Bernie Sanders remporte de son coté la majorité en Californie. Elizabeth Warren n'était pas sûre de l'emporter ne serait-ce que dans  l'État dont elle est sénatrice, le Massachusetts. Elle l'a effectivement perdu, et n'est arrivée que troisième derrière Biden et Sanders, avec 21% des voix seulement dans son propre État.

Joe Biden en tête, Bernie Sanders juste derrière

L'ex-vice-président de Barack Obama avait été reboosté par sa victoire samedi en Caroline du sud. Il avait également obtenu juste avant le Super Tuesday le soutien des candidats Pete Buttigieg et Amy Klobuchar, ainsi que de plusieurs proches de Barack Obama. Au final, Joe Biden l'emporte lors de ce Super Tuesday dans dix États :  le Texas, l'Alabama, l'Arkansas, le Maine, le Massachusetts, le Minnesota, la Caroline du nord, l'Oklahoma, le Tennessee, la Virginie. 

► ECOUTER |Pour suite, le podcast d'information de France Inter : Joe Biden, l'homme qui tourmente Donald Trump

Bernie Sanders, lui, l'emporte en Californie, dans le Colorado, l'Utah et le Vermont.

Biden et Sanders à égalité au Texas

Le Texas a été tôt ce matin "too close to call", c'est-à-dire que les deux candidats Biden et Sanders étaient au coude-à-coude. Mais après que la quasi-totalité des bulletins ont été dépouillés et comptés, il est sûr que c'est Joe Biden qui l'emporte, suivi de très près par Bernie Sanders. Biden obtient 33% des voix, contre 30% pour Sanders. Au final, ils obtiendraient chacun le même nombre de délégués.

Super Tuesday : Bernie Sanders remporte notamment la Californie
Super Tuesday : Bernie Sanders remporte notamment la Californie © AFP / CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

En Californie, des heures de queue pour voter

Les soutiens de Bernie Sanders ont réclamé du temps de vote supplémentaire car les Californiens se sont déplacés en masse et l'attente fut parfois longue devant les bureaux de vote. 

La durée d'ouverture n'a pas été rallongée. Du coup, même si les résultats étaient connus, les électeurs ont été appelés par Bernie Sanders à rester dans les files d'attente et à voter malgré tout, afin de peser le plus possible dans la balance.

Michael Bloomberg rate son entrée 

Le Super Tuesday a tout de même livré une surprise. L'entrée en campagne totalement ratée de Michael Bloomberg qui, ayant pourtant investi 500 millions de dollars dans des spots de pub omniprésents notamment en Californie, ne remporte qu'un vote, celui des Samoa américaines.

Donald Trump "analyse" le scrutin et s'en donne à cœur joie

Le président américain a tweeté la défaite de Michael Bloomberg ("Mini Mike" dans son vocabulaire) et celle d'Elizabeth Warren ("Pocahontas" comme il la surnomme).

"Maintenant elle peut se relaxer avec son mari en buvant une bonne bière fraiche"

Prochain rendez-vous électoral d'importance pour ces primaires : le 17 mars avec l'Arizona, l'Ohio, l'Illinois et la Floride. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.