Le lycée français Charles de Gaulle de Damas est le symbole d'une époque qui semble bien loin. Inauguré en septembre 2008 par le président Sarkozy, l'établissement incarne la dernière lune de miel entre Paris et Damas. Bachar Al-Assad était encore fréquentable...jusqu'en novembre 2010 où il était reçu à l'Elysée avec son épouse Asma.

Dans la crise syrienne, la France a très vite choisi la rupture avec le régime. Son ambassade a été fermée en mars 2012. Le lycée Charles de Gaulle est donc la dernière institution française toujours ouverte dans la capitale syrienne.

Elle vit en autonomie depuis que Paris a coupé les ponts. Ce sont les parents d'élèves et les bonnes volontés des Français restés sur place qui permettent au lycée de poursuivre ses activités. La rentrée scolaire 2013/2014 s'est effectuée dans des conditions particulières.

Michel Leprète, proviseur du lycée français de Damas

Evidemment, la perspective de frappes occidentales plombe les esprits. Pas question pour autant de baisser rideau.

Michel Leprète, proviseur du lycée français de Damas

Le lycée français de Damas fait vivre la francophonie. Les autorités françaises ont décidé de le laisser tomber sous prétexte de rompre avec le régime de Bachar Al-Assad. C'est bien dommage.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.