La situation ne cesse de s'aggraver à Kaboul en Afghanistan. Ces dernières 24 heures, une nouvelle attaque meurtrière des talibans a eu lieu, endeuillant une nouvelle fois la capitale afghane. Ce groupe islamiste, né en 1994, en pleine guerre civile afghane, n'a quasiment jamais cessé le combat.

Des taliban à bord d'un char russe,  en 2001 à Kandhar.
Des taliban à bord d'un char russe, en 2001 à Kandhar. © AFP / BANARAS KHAN

Le mouvement taliban, né en 1994 alors que la guerre civile faisait rage en Afghanistan, est en guerre permanente depuis sa création. 

Le "talib" est celui qui étudie la religion. Les taliban étaient donc des étudiants pachtounes, l’ethnie majoritaire du pays, partis dans les madrasas, écoles coraniques, au Pakistan voisin pendant la guerre contre les soviétiques. 

Les talibans appliquent une doctrine née en Asie au XIXe siècle, le mouvement deobandi. Inventé par des clercs conservateurs et traditionalistes en Asie, il prône l’établissement de la sharia, la loi islamique. 

De retour en Afghanistan, abreuvaientés d'un islam rigoriste et violent, les talibans se lancent dans la conquête de Kaboul. Ils prennent d'ailleurs la capitale en 1996. Plutôt bien accueillis au départ par la population, ils vont rapidement être très critiqués. En effet, dans un premier temps après la guerre contre les soviétiques et la guerre civile qui a suivi, l'arrivée des talibans constitue une forme de stabilité dans cet Afghanistan meurtri. 

Leur chef n'est autre que le célèbre criminel mollah Omar, qui devient de fait le chef du pays. Quelques années plus tard, en 1998, alors qu'Al-Qaïda commet un premier attentat contre les intérêts américains, les Etats-unis bombardent une première fois l’Afghanistan, où ils soupçonnent un certain Oussama Ben Laden d'avoir installé ses bases.

Après les attentats du 11 septembre 2001, les talibans, qui ont en partie été financés par le fils de milliardaire saoudien, refusent de livrer Ben Laden.  

Les Américains reprennent Kaboul aux Talibans mais, depuis, en 17 ans, le pays n'a jamais connu de répit. Les troupes américaines ont mené une guerre sur place sans fin mais les attentats ont lieu chaque mois ou chaque semaine. 

Oussama Ben Laden et le mollah Omar sont morts mais les taliban ont encore du pouvoir. Les taliban s’appuient sur ces divisions ethniques et tribales du pays. Auparavant, ils contrôlaient le sud et l'ouest pachtoune ; désormais, ils vont vers le nord, une région qu'ils ne contrôlaient pas jusqu'à présent.

Aujourd’hui encore, ils bénéficient de complicités, notamment lorsqu'ils parviennent à attaquer des bases militaires. 

Par ailleurs, il existe une compétition entre l'organisation Etat islamique venus désormais sur le sol afghan et les taliban. Une compétition mortifère qui accroît, comme si cela était nécessaire, un peu plus la violence dans un pays de cendres et de guerre. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.